Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36
b1

 

b1

 

Carte Les maux voyages souvent dans la réalité des ondes de mes larmes et avec le 3D de ma lune je visualise aux nuits de ma création dans les cieux de mon infini, pour apprendre à écrire l’alphabétique du nano de mes pardons sur une étoile de vœux, car je veux comprendre le sens de mon identité dans la forme des couleurs binaires de l’énergie de ma solitude et avec la fusion des SMS de mes saisons, je deviens une ombrage différente sur l'écran du sans visage de ma communication et comme fond d'écran, je dépose une bouteille à la mer pour me souvenir de mon espoir.

Dans le livre du hasard de ma vie je lis souvent mon vécu, entre les paragraphes des silences de mes pleurs et seul avec mon émoi couché dans une ruelle de mon itinérance, je visualise avec mon esprit mon imaginaire sur le sol des saisons de mon âme, car je cherche dans un temps la pause de ma guérison, pour ne pas haïr le fait de mon passé, pour passer à autre chose, car je veux croire au présent du merci.

Au dos de mon histoire j'ai gravé la personnalité des tatouages de mon cœur sans rien dire à la poésie de Dieu, car j'avais espoir d'être aimé pour le temporel de ce que je suis, mais hélas, la télé-réalité de mes sentiments ont disparus dans une main d’ignorance, sans laisser de veines pour l'amitié de son gêne et le cancer est venu me voir, pour partir avec les photos de mes rires.

Le jugement à enveloppé l'égo de ma foi sur le 24 heures du corporel de l'identitaire de ma religion et avec la croix de mon acceptation, j'ai vu guérir les miracles du nu de ma chair, car j'ai permis aux frissons de ma voix d'être écoutés avec le don de ma volonté, pour me souvenir de ne plus souffrir dans la seconde de ma survie et avec la lumière j'ai compris comment éclairer ma prison, car je sais maintenant que je suis né innocent dans la mutation des données de mes blessures.

L'injustice de la nature de l'homme à mal car il a oublié de partager la semence de sa faim sur le seins de sa mère et la culture de son père est devenu animal sur les sujets des lois supposément humaines, et entre deux corps, j’attends pour crier mon enfance qui demande juste de vivre comme une fleur, pour renaître comme un parfum romantique.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2012-12-29 00:44:44 AM
b1
b1

b1