Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47
b1
Po 47 2014

 

b1

 

Carte Je me sens seul au monde avec l'heure de la mémoire de mon temps et comme un itinérant je cherche la minute de mon espoir, sur la montre de mon enfance, car j'ai perdu le rendez-vous de mon bonheur sur la seconde qui a figé mon cœur, et le minuit de mes nuits est devenue qu'ne ombre de peur, qui hante l'esprit de ma foi sur les murs de mes larmes et à genoux devant l'âme de mon malheur, je sens dans mon dos la présence du mal de mon jugement sur la chair de mes cicatrices; qui enveloppe la correspondance de mon énergie dans une fenêtre qui ne contient plus de reflets d'amour, parce que mes vœux ont été volé sur le lit de ma naissance et mes cheveux blancs ont mélangent mes désirs, sur une maladie inconnue et je suis devenue une poussière de tristesse, invisible pour une société.

Sans aucunes voix pour partager des je t'aime je me suis endormie dans la noirceur, avec les pages blanches de ma poésie pour devenir un auteur inconnu, parce que je me souviens plus comment écrire mon bonheur sur la signature de mon nom, car j'ai égaré la plume d'un ange sur la croix de Dieu et la lumière a déplacé l'ombrage de ma main sur le symbole de sa parole, et je suis resté muet de la langue de mes sentiments sur un banc de pauvre.

J'ai le chagrin qui vit dans mes yeux et quand je regarde dans mon miroir j'ai le mal de vivre, car la profondeur de mon temporel a fusionné l'enfer dans le sommeil de mes nuitées et comme un solitaire dans mes rêves je crée ma liberté, pour mieux soulager le jour de la marmotte de mon adversité, car mon éveil me brûle en dedans de moi et je sens mourir mon ennui sur la solitude de mes lèvres.

La vieillesse de mon sourire se berce sur la chaise de mes souvenirs et assis avec mon isolement j'attends sur le plancher craqué jours après jours, les saisons de mes rires, car quand j'écoute dans le silence la réalité de ma détresse, je perds le Nord de ma raison et avec le don la pensée j'imagine sur mon torse que j'ai un album de famille, car quand je visualise mes photos de selfie je ne voie pas d'amitié, qui entoure mes épaules et dans l'horizon j'ai vu mon visage ce transformer en nature morte sur le paysage de mes faits vécu.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2014-12-30 * 17 : 34 PM
b1
b1

b1