Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1

01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29

b1

 

 

b1

 

Carte Vieillir, souffrir et mourir, voilà ce que je me dis, quand je me regarde avec le visage de mes années, devant le miroir qui reflète les époques de ma joie de vivre, sur le plancher des miles pas de ma solitude, qui déforme sur mon mur entre l’ombre et lumière, la lueur de mon espoir, parce que quand je touche ma peau avec les doigts de mes douleurs, je ressens la vieillesse qui affaiblit l’énergie de mon corps, sur la chaise de mes faits vécus, qui berce mon corps perdu, avec l’amour qui oxygène les pulsations de mon cœur; pour mieux ressentir en moi les mémoires de mes souvenirs, car mon esprit est devenu une veille âme qui rêve d’entendre dire je t’aime, pour écrire sur une lettre de poésie, moi aussi, ne me laisse pas mourir comme un vieillard, avec le chagrin de mes peines, bonheur, bonheur, reviens-moi j’ai compris maintenant les valeurs de nos larmes, la valeur de mes larmes, hélas tu es partie trop vite, pour me faire pardonner.

Dans un ciel éclairé par des étoiles, je visualise l’infini dans un trou noir, pour mieux voir dans l’œil de Dieu la lumière de la vie, car je cherche ma raison de vivre sur le chemin de ma créance, pour mieux soulager sur ma croix les souffrances de mon indifférence, parce qu'on a jugé l’identité de ma foi, par le clic d’un like et mes gigues ont disparu, sur une image non populaire, pour devenir un contact ignoré devant un écran anonyme.

La vie qui ne meurt pas, car elle revit sous la forme du hasard de sa destinée, avec des dons uniques qui fusionnent la fusion de notre existence, ou la nature se chargera du reste de la semence de notre culture d’être, car la vivace de nos âmes apprenne à mieux revivre dans le ventre de nos mères, pour redevenir des atomes d’amour, qui s’échange sur des lèvres romantiques, car la raison de vivre est de sentir aimer, pour mieux ressentir la beauté du monde en position de yoga.

Assis devant la fenêtre de mon destin, je réfléchis au temps de ma jeunesse, car mon visage change de saisons, quand le vent souffle sur mes cheveux blancs et comme une personne âgée, qui vis avec des vingt quatre heures qui non de rendez-vous, pour y partager l’écoute du rire, du bien-être et isolé par la maladie, dans une chambre où je reconnais plus mon environnement, et sans aucunes voix pour y échanger la langue de mon savoir, je pense aux désirs de mes vœux, ou je me voyais avec la folie d’être jeune, pour courir avec innocence, pour sourire avec le bonheur; sur mes lèvres et pour chanter ma joie de vivre, parce que je me souviens plus du vécu de la mémoire de ma vie, quand je me m’endors avec les couleurs mes larmes, qui coulent sur les souvenirs de mes lettres de mon amour et je n’ai plus la force de faire respirer mon cœur, pour tomber en amour, car le déchirement de l’adoration me fait trop mal, pour te dire encore, je t’aime encore; ta présence me manque quand je visualise l’ombrage de mon corps, dans ma pleine lune, maintenant je sais que je vais mourir avec ton âme en moi; comme un amoureux qui rêvasse de toi, avec une fleur magique à la main, parce que sur la terre j’ai vécu esseulé, avec le deuil de ma pitance .

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc *09 : 29 pm 16102018
b1

 

b1
© 2018 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1