Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09
b1

 

b1

 

Carte Je vieillis avec le temps où la jeunesse de mes cris deviennent solitudes et la douleur de son ombre envahie ma maladie sur une chaise d'anticorps.

Aux souvenirs de mon enfance je visualise la mémoire de mes rires, sur des photos sans visages et par la pensée je visualise le bon vieux temps, sur un lit de cicatrices et avec le courage je rêve de guérison sur un désir d'évasion

Au temps que je suis rendu suspendu par ma conscience, la solitude de mon mal d’être est seul avec mon avoir et sur une heure de rendex-vous je visualise les aiguilles de ma survie, pour voir le minuit de mon coeur, car je sens mes pleurs couler sur un livre de conte de fée.

Guerres de l’homme que je suis, femme de la paix tu me manques sur le cri de mon enfance et en position foetus je me protege de son envolloppe coporel, car je veux croire en ma fusion d'être, pour comprendre que je peux être un humain, aux chemins de mes écrits

Aux rires de mes matins, je regarde le plancher pour sentir le miracle de ma vie et dans une fenêtre je vois sur la beauté de nature l'horizon de ma foi, car dans la lumière j'ai vu mon infini, sur des étoiles de poussière et avec les mains aux travaux des sacrifices, je touche la paume de mon amitié pour me souvenir des faits vécus, de la page blanche de ma création.

Vents de nuits aux lunes, je vois l’ombre de ton corps qui me manque et sur une ombre je vois l'ombrage des pas de ta danse qui colle mon corps, sur le bien-être de mes sentiments et aux vents des caresses je me laisse envahir par le parfum de ta fleur, car dans la ruelle de ma pauvreté j'ai compris le sens de la racine de l'amour, sur une terre dure et aux cris animal qui sont égarés dans la forêt des fous, je m'assois sur la pierre de mon identié pour ressentir la valeur de solitude.

Toi femme même au centenaire de mes os je voudrais garder le cri de ton corps, sur la guérison du corps du gêne de tes douleurs et avec un sourire je t'écouterais vivre, pour croire que l'amour peu revivre, car dans une bouteille à la mer j'ai mis un poète, juste pour toi pour y partager le fruit de ta faim sur un banc d'amitié.

Tu es si chère à ma chair je suis nu sans toi , car tu es la création de toute mon imagnaire sur le drapeau de mon pays, car tu as libérer mon corps sur la croix de ma religion et avec ma parole en silence j'ai déposé un mot sur l'écoute de tes larmes, qui dit je suis là avec mon amitié sans aucuns jugements et avec désir je te dit merci.

Redonnes-moi ton printemps que je devienne l’été de ton cœur, s.v.p.. donnes-moi la chance de ton hiver pour que je puisse te réchauffer sur un champ de fleurs, pour y faire naître le printemps de tes rêves et avec l'autonome laisse moi te donner mon manteau, car il est rempli de chaleur humaine et dans la poche en dedans tu y trouvera mon coeur.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2006-11-01 22:36 PM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1