Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09
b1

 

b1

 

Carte Sans paix aux armes des enfants aux révoltes des peuples, où Pape’s de nos temps deviens sans le Christ à la religion d’Allah

Femmes voilées où la peau de leurs cœurs brûlées, aux bandeaux de leurs vies

Aux larmes de leurs enfants deviennent chants aux échos de leurs montagnes, où les guerres de leur enfance deviennent les fusils, de leurs temps, de ton temps

Aux souffrances des secondes sans minute aux heures de nos rêves, où l’espace devient les balles à la rage de nos mains

Je comprends maintenant où le luxe de nos GPS, seront les mappes de nos voix Robots de notre temps, le temps aux cillements du trio des verbes

Respect sans aimer, est sans être à la peau devenue sans humain, aux couleurs de tes yeux j’y vois la paix de nos guerres, à la fois de tes échos sans foi des religions

Aux milles fois des formes des Dieux les échos en seront toujours les nuages de pluies, acides sans chimie

Sans eau pour les soldats de mon pays, parti pour la paix de ton âme sans société aux pleurs de ton peuple, où la mémoire du mal devient les armes de la survie, où les rêves deviennent gris malgré le positif de la solidarité.

Terre où les ministres des décisions sans arme à leurs drapeaux et deviens les médias de leurs noms, sans de richissime à leur passion

Désire des cris à leurs frissons, en devient un x à la politique de Castro, où les désirs sans États-Unis ou au Canada de ma cabane

Je voudrais être un Indien de mon Québec au respect de mes histoires reste les pages aux colons de mon temps, car je suis un soldat de paix avec une épée pour ma liberté sans le sang, sans une pointe de vie sans couleur à leurs peaux, sans jugement je partage mon jardin à la terre des esprits

Même si les pouvoirs tuent les libertés, l’humain est la graine de ses chaînes

Maillons des atomes seront toujours les étoiles à la galaxie, où naine des lumières naîtra l’ombre du souvenir sans rage à ton cœur tu pourras toujours rêver à ton âme

Sinon, tu seras Dracula de ton cou aux souvenirs des horreurs et à l’odeur de la mort aux vomis de nos chairs qui n’angoisse pas le pas de nos routes qui devient le pouls de la paix, pour que le désir en soit le sang, l’eau le partage du respect si vague en devient l’air, reprend la mère de mon corps, pour que je redevienne l’oxygène de vies.

Je comprends maintenant aux orages qui deviennent un cancer, aux hôpitaux sans remède à leurs subventions Gouvernement bandit du temps, bandit du pouvoir, bandit des maladies aux poumons de notre planète, bio des Nanos deviennent les molécules sans poux et les maladies des fermes en seront les batteries aux compositions de tes écrits, où les os de nos vies grugent l’oubli du passé simple

Au repas de nos jours, les médias en restent sans verbe, aux cris des conjugaisons de leurs nouvelles Micros entreprises de ton Afrique ferme les yeux pour sentir, ferme un peu ton temps.

Aux eaux de ton puits, deviens le partage de ta liberté à la paume de tes mains s’enchaine les désirs, aux velours de ta paix devient le corps de caresses, pour que les nuits de nos sexes, en soit les enfants de nos cœurs, sans pudeur au respect des adultes que nous sommes fusionne la peau de ta vie au senti de tes os, tu seras la mère de mon temps je comprends maintenant.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2006-12-17 22:32:45 PM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1