Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40
41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66
b1

 

b1

 

Carte Je suis un pas de la terre de sa route où le chemin devient les âmes des sols
Aux racines des cultures, ensemence les tiges des vents
Au froid des saisons, combats de la mort à la survie des émotions

Sans guerre aux rêves de ma paix où l'été de mon cœur en sera les poésies
À la nuit des désirs qui entrelacent l'humain sur lui-même
Sans le je de son atome, il ne serait pas le courant aux ruisseaux de sa mer

De son air qui en partage l'oxygène des galaxies
Où les étoiles en deviennent la recherche au savoir des physiciens
Des rêveurs en verront leurs vœux au savoir de l'ignorance
En sera l'itinérant des tes peurs à l'ombre du talon

Aux souliers de la mémoire en résonne l'autre de ton temps
Au miroir des peaux en deviennent le parfum de la paix
À la jouissance en sera que le repas de partage de couleurs
D'une fleur naitra le senti au point J de la vie

Aux crins de la chair avec la douceur, le cœur en sera toujours les rêves d'amour
Pour ne pas oublier ton sol, je creuse dans les Veines de mon sang
Le rouge sans arme, sans haine, un écho d'homme seul à sa solitude
Roches graves à l'écho des montagnes, aux phares de ton Nord

Qu'amour en soi la réalité des dansent au cœur d'une femme
Être qui a juste un besoin d'aimer, sans possession à la liberté du senti
Je graverais ton merci à ma poésie
Je voudrais l'eau de ton corps pour y partager le frisson de ta douceur

Femme tu me manques à la pauvreté de mon portefeuille
S'envole mes saisons, aux souvenirs de ton arbre qui enracinent ma fleur
Je meurs seul aux grains de ma terre
Et la poussière de ton souhait soufflera mon cœur à ton esprit

Je t'attends à la mort de mon temps, un jour, tu en seras les nuits
Je t'attends au déjeuner de mon repas
Je t'attends comme un sourd seul aux maux ma vieillesse
Reste la jeunesse de mon cœur, je t'attends au soldat de ma paix

Je serai le chevalier de ton arme
Sans froideur aux levées des brumes nues, tu en seras les mains de mon corps
Pauvreté des riches, tu me manques
Car je donnerais une fleur d'or à ta mère pour juste pour y sentir l'amour d'aimer

Seul aux temps sans malice simplement un pauvre d'argent
Sur une terre de fourmis, j'en perds mon nid comme un oiseau sans aile, au guide sans famille
Pages, les mois des écrits, un écrit seul à ses pleurs que les montagnes en perdent son printemps

Gel aux manchons de l'hiver, la force de ton Iceberg, le froid qui partage les pluies à l'automne du senti
Je voudrais une bête d'animal mais je suis un homme de paix, aux pleurs des gens heureux
Sans verbe de mon être, je suis seul à la paume de ma main

Sans caresse à la fenêtre de mon seuil, je dors au nom de ton cœur
Fleurs reviennent à moi aux vents de tes saisons que je sente le parfum de ton amour
Assis, j'écoute le pas de mon destin sans route à mon bonheur
Mais dans l'espoir de mon cœur, j'y vois un chemin aux pas de mon écho

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2007 05-17 4 h 26 min 49 s AM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1