Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40
41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66
b1

 

b1

 

Carte Et toi, tu es à l'autre bout de mon chemin, une frontière de Lagos où les canons résonnent encore aux lèvres de tes pères, au soldat de ton frère, les balles en naissent encore la guerre au senti de pleurs de tes mères et de plus même si mes mots sont sans route pour toi, ramasse une fleur au chemin et quand le mal arrive et dort dessus et tu dormiras avec un parfum entre tes mains, donnes toi toujours une chance avant que tes os ne soient que le souvenir aux pleurs de tes photos

Mon Canada deviendra un jour une Nation à l’Amérique des États-Unis et L’URSS en deviendra le cousin de notre balcon de l’Atlantique, le passage en deviendra or blanc. Eaux des glaces sans Ours polaire en seront le miroir de notre soleil et masques en seront que les visages de partage sans voile à notre air du temps

Au passé des montagnes, les frères de notre terre en sont les empreintes des indiens. Sans sauvage à la survie du bison, les flèches de paix étaient de l’histoire, danses au feu étaient la famille à la chaleur du tambour aux rêves du senti

Gouvernement aux lois brimées endort les loups des frontières oubliés dans l’âme de Geronimo, le respect en devient la boue leurs terres sans racine à leurs mains. À L’Aco, le moment raisonnable du gouvernement du temps des continents en perd la croix de son horizon aux murs des médias en seront nos religions au clic de notre bip

Puces au coup de ton ADN, un jour en sera le sommeil aux rêves du gouvernement. Sans histoire à nos livres en seront les lectures au robot des comptines de nos enfants. Froideur du métal sans sentiment, on oublie la plume de la paix

Je vis dans une ville qui sera OR de son temps car nous avons l’eau des continents. Un Jour mon Pays, le Québec en sera le président de son Drapeau.

Regardes tes mains, elles sont ton temps sans collagène aux routes de tes veines. À la boue de tes doigts, tu as le senti de l’amour, écoutes l’âme de ta chair. Au miroir de ton cœur, tu deviendras le partage de là, tu sens le sang à la violence de ta paix

Aux reflets de tes passions en seront les fleurs aux étoiles de ton désir... Si tu restes un humain de ton je, fonce là en toi

Peu importe l'âge, vas où tu te sens bien et fonces avec une rose à ta main pour ne pas oublier la douceur de ta pétale. Si le senti des maux croisent ta peau sans cri aux épines qui blessent la solitude de tes os, souviens-toi que tu es né en paix dans le saint de ton Dieu

À la tige de ton cœur, prend ton corps aux souvenirs de ton bien et partage-le sur une étoile de ton temps pour que les vœux en soient un souvenir humain

La bio de ton futur, j’embrasse la main de ta nature et au jardin de mon cœur, j’enlève les balles de la haine pour dormir sans fusil. Itinérant de ma rue sans temps à mon coin, montres-moi en sens le retard à mon pixel Nanos des GPS, les sentiments sans pleur en sera la route de mon destin

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2007-11-01 23 h 40 s PM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1