Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40
41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67
b1

 

b1

 

Carte La larme coule en silence dans les émotions de mes maux, de mes rires qui transpercent la rive de mon corps sur la peau qui en frissonne mes sentiments où coule la chair de mes souvenirs au son de son angoisse

Je pleure au silence de mon cœur dans le battement de sa vie qui m’appelle vers la mort de ma fleur aux parfums des vents où je demeure invisible dans la peine de son champ dans le blé de mes saisons perdues, je m’envole aux désirs des anges sans aile aux chaines de mes pieds où je marche dans les nuages dans l’atome de mon âme

Dans l’endorphine de son bien, je m’endors dans le sommeil de mon temps où je me réchauffe aux rêves de mon espoir sans écho à ma solitude dans la caverne de mon je, qui engrave les hiéroglyphes de ma mémoire comme un parchemin sans écrit à mon temps

Aux pierres des pyramides dans le Dieu de Shou, je reste à genoux aux ruisseaux de mes échos qui attendent la mer de sa liberté vers le père de son ciel dans la terre de son chagrin où en récolte l’engrais de sa racine seul à la fourche de ma route les esprits en cultivent les peurs aux cratères de mes mains, sans lendemain au lever de son pain, je bois sans bouteille au vin pour en déguster la joie de son amitié qui me colle au palais de mon roi dans l’or de sa couronne aux épines de lys pour y protéger mon amour perdu au sang de Graal, Lucifer en partage mon dos dans la côte d’Adam, aux voix des ignorants, les jugements me volent l’émeraude de mon cœur

Aux souvenirs de Ève, je reste la pomme de son péché comme un pêcheur qui voit le reflet de sa faim, sans famille aux photos qui emmurent le cadre de sa survie où brûle le feu de mes pixels qui en consume le gaz de mon être sans effet de serre disparait la zone de mon amour dans la noirceur de mes nuits où brilleront les étoiles dans les noms des sans-aimer aux formes des visages, l’innocence entraine leurs voix dans les croix au vœu des miracles

À l’ombre des apôtres, je voudrais être l’hôte au Christ de ta religion pour sentir la paix d’un chemin dans les parchemins où tournent les pages qui en partagent la coupe de ton calice

J’épanouis mes bras aux cris de ton salut sur le bonheur de l’amour, au senti des montagnes, je te laisse la poésie dans l’écho de mes mots aux textes de la douceur de mes écrits, pour y graver avec de la tendresse, ton nom à mes heures sans cadran au temps du verbe, aimer.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2008-01-05 3 h 58 min 22 s AM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1