Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40
41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67
b1

 

b1

 

Carte Tonnerre sans éclair, nu au ciel de sa misère, dans le silence de ma tête où voyage les planètes au destin des hasards, sans galaxie au lit de mes rêves, s’envolent la chaine de ma liberté, sans peau aux étoiles de la veine de mon cœur. 

Dans l’île de ma solitude, sans âme aux verbes qui décomposent les cris de son amour, la conjugaison de mes fautes en frappe la nature de mon texte qui envahit ma poésie dans l’ombre de mon corps. Sans enveloppe astrale, mon réconfort s’endort dans le désespoir de ses larmes où coulent les ruisseaux des martyrs, sans eau à l’or qui en brille ma croix dans une montagne sans écho, seul au je de la terre mon temps passe sans destin, comme un ami sans vie.

Dans l’oxygène, je deviens la bouche sans baiser aux lèvres qui en forme le mot je t’aime.

Au seuil de ses jouissances, mon corps en perd le doigt de sa direction sans nord à l’étoile de ses désirs. Dans l’épanouissement de ses rives qui enchainent les veines de mon cœur au sang de ma peau où résonnent sans écho les rochers de sa mer, sans souvenir aux maux qui en bercent les caresses de son bien, sans main à la peau de la douceur naissent les cauchemars de son envie qui tourne mon corps dans les frissons de l’oubli. Sans velours aux tombeaux des vents, sans saison à l’air de l’arbre qui enracine mon esprit, ma peau se déchire à l’os de son Dieu.

Dans la pluie danse mon courage aux son de mes pas qui s’en soufflent aux gouttes de mes pleurs où forment le cratère de mon chemin sans route dans la boue de ma mémoire naissent les branches sans feuille aux neurones qui deviennent les acides au sol de mes atomes. Sans le senti aux parfums d’une fleur la tige de ma vie devient une cellule sans évasion où se tiennent les barreaux de mon soleil qui brûle la lune dans ma paix dans la vision de ses vœux, sans battement de parole, sans écrit au partage de sa faim meure l’encre de ma plume qui en grave mon mur, sans lumière dans l’ombre de ses caresses.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2008-02-08 2 h 22 min 19 s AM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1