Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40
41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67
b1

 

b1

 

Carte L’enfance qui dort dans la soie des nuages s’endort aux velours du sein de sa mère où les rêves deviennent la terre de son père, dans le ciel qui sommeille son arc-en-ciel où forme les couleurs de ses désirs qui chantent aux chants des anges qui caressent le fœtus de son nombril dans l’enveloppe de son corps qui vit au courage des pluies dans le plasma de sa montagne.

Sans racine de son écrit, sans terre aux cris de son cœur, il en perd la mémoire de ses feuilles où volent ses saisons dans l’oubli de l’homme qui trace sans chemin à ses mains la solitude de la vision de son ombre, dans l’amour de son embryon résonne les sentiments de ses rires qui embrassent les lèvres de son Dieu.

Espoir des religions aux étoiles qui guident le hasard de ses vœux dans le mal de son bien, les paroles naissent dans un texte aux frontières des pays des lunes qui réchauffent le soleil de l’astre de sa naissance, sans chaleur à son écho de son temps, la galaxie devient les heures à la lueur de sa lumière qui croitre dans l’atome de l’énergie où pleure les sentiments de son âme.

Aux courants des eaux qui se glissent dans les rides de ses souvenirs se gravent le rocher de l’animal où meurt le blé de ses récoltes sans le jardin à son passé.

Dans l’air de son oxygène son gène devient l’odeur à sa culture qui cultive les larmes de l’amour perdu, sans le verbe où s’épanouit la vie d’une fleur au senti des parfums dans le flocon qui écume le cou de son baiser, pour devenir les champs des jouissances de l’autrui qui s’entrelacent dans les danses du bonheur de la fusion de deux êtres.

Au bronze dans l’or ses pas, l’empreinte qui enjambe la liberté de ses chaines, mouille la vierge de sa paix dans un vœu où se croise les routes dans le nord de son destin à genoux aux pieds de sa planète nait la statue qui fixe la valeur de son verbe, aimer.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2008-02-10 4 h 29 min 21 s AM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1