Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40
41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67
b1

 

b1

 

Carte Je suis une plume qui cherche ses mots dont la page en contient son âme

Au verbe qui compose le sujet, je deviens un avoir de sa solitude où mon être en cherche sa faute

Dans le silence de mes larmes se trouvent l’ombre de ma peine qui coule sur la rive de mon coeur

Au sang de ma vie, je voudrais être vain d’un sentiment pour être le corps de son vœu

Paroles à la lune de mes nuits à la merci d’une galaxie sans fin dont je suis l’espace de mon texte sans la mémoire pour écrire l’écho de mes désirs

Symbole de l’ignorance couché sur le livre du temps gravé sur les maux du jugement dont je suis le volume de sa poussière qui brûle sur la voila cité de ma forme où brille l’onde de ma molécule suspendue dans un trou noir où le vortex devient l’empreinte à la pierre de mon histoire

À la couleur de l’encre à la signature des pleurs de mes souvenirs, les humains de l’aurore aux saints d’Orion dont je suis le mystère de mon ambition, fusionnés dans les gaz qui consolent le passé de mon oxygène et qu'un Dieu devienne l’astre de mon signe dans les nuages de mes rêves pour que je sois le Saint de ta vierge

Pinceau de mon tableau qui devient l’art sur le tango de son hasard dans l’imaginaire de sa danse entrelacé au destin qui caresse le slow de l’amour perdu sur la signature de son acte

À la terre de ma récolte ensemences moi ta racine pour y être le jardin de ton fruit

Au sol de ton écoute, laisses-moi être la fleur de ta jouissance pour que les saisons en soient le parfum de ton nom

Je regarde mes doigts qui sont pris sur l’arthrite de mon amitié dont ma main a oublié sa jeunesse perdue sur le guide de son l’index et que dans la peau de mes os se trouvent le cartilage de mon gène qui attend le virus de son bien

Aux cauchemars qui sommeillent le temps, aux vents de ma vieillesse, mes draps s’entrelacent dans mes peurs qui transpirent sur mon éveil, sans lumière pour en partager sa liberté

Au pas de ton talon, laisses-moi être une cheville de ta jambe pour être le frisson de ta chair et sur le nombril de mon enfance se trouve l’écoute de mon cœur qui bat sur le plasma de ma guérison pour devenir la foi d’un miracle.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2008-06-14 3 h 43 min 7 s AM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1