Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40
41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67
b1

 

b1

 

Carte Je vieillis avec la peau de mon cœur qui pleure sur le rocher de son ombre

Assis avec la lumière de mon ignorance l’âme me parle de sa couleur

Aux sentiments des vents tourbillonnent les feuilles de l’espoir qui garde l’humidité de mon sol

Dans la structure de ma racine se trouve la fourmi qui tient l’énergie de mon sablier

Sans le calcul au Nanos de ma solution, le soleil réchauffe l’ignorance de ma chaleur

La brume de ma larme coule dans l’œil de mes peines qui aveuglent le pardon de mon horizon

Nuits des pluies acides aux tempêtes des rêves, peins-moi ta couleur pour que l’imaginaire envoute le cadre de ma vie

Invisible à la galaxie de l’envie au mémoire des étoiles, prêtes-moi ta lune que je sente la liberté de ta lumière devenir l’atome d’un vœu

Esprits qui voyagent aux astres sans le nord, hantes moi ta planète que je sente la destinée de ta galaxie devenir la boussole de mon hasard

Liberté des peurs hurlent le mal de l’animal que je sois la chair de paix aux ruisseaux de mon miroir

À la main de ma paume, oxygènes-moi ta peau que je sente l’amitié devenir les étoiles de mes lèvres

Aux maux de mon avoir se trouve l’enveloppe de la vie qui en contient la nature de son bien

Mes mots meurent sur la mémoire qui conjugue mon texte et l’espoir en tourne les pages de mes souvenirs perdus dans le verbe de Dieu

Je dors sur l’ange des mères pour consoler les fleurs des cris des enfants oubliés

Dans les draps de l’espoir, enroules-moi le tissu de l’amour que sent l’habit de ton corps

Dans l’éveil de l’innocence couché sur la bêtise humaine, je m’endors sur la balle de l’homme

Sans continent, déposes le fusil de ton sang sur la table de ma parole pour partager la balle du respect

Je ne pourrais pas être ta peau mais je peux te prêter mon corps pour être une fusion de toi

J’ai perdu la beauté du monde car j’ai oublié le pouls de son cœur et je m’éteins sur son enfance.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2008-11-27 10 h 30 min 29 s AM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1