Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29
b1

 

b1

 

Carte Au temps des orages dansent sous la pluie, ma solitude et l’âme de mon esprit voyagent dans l’astral des vœux perdus, entrelacés sur une lune sans ombre.

Dans l’invisible des cris brûle l’atmosphère de mon corps qui se consume sur le feu de mon sol et dans les entrailles de ma terre résonne la culture de mon évasion pour devenir la naissance de l’atome de l’imaginaire de mes pleurs. Sans pluie sur l’acide de ma prison, les pixels se mélangent dans le cadre de mes couleurs pour devenir l’embryon d’une étoile dans l’avoir de mes nuits et mes désirs s’entrelacent dans la fusion des nuages de mon espoir.

À la parole de la jouissance, je suis seul dans l’écho de mon évasion et au seuil de mes pas se trouve la clé de mon innocence égarée dans les pierres de mon destin qui hantent l’esprit de mon chemin, sans main pour y partager la langue de sa peine. Sur la chaise qui berce le dos de mon enfance se trouve le miroir de mes larmes gravées sur le mur de mon je.

Au lit de ma vieillesse, ma peau se plisse sur les tatoos de mes rêves qui sommeillent sur les lèvres de mon temps et aux tic tacs de mes maux, mes os me rappellent la fenêtre de mon horizon qui regardent l’arbre de ma jeunesse.

Dans une lune qui brille sur l’enveloppe où se trouve la correspondance de l’aile de mon ange, mes yeux brillent sur la paume de mon Dieu pour être la croix du passage de la lumière de mon péché et à mon innocence, je deviens un timbre d’une adresse sans rue à mon ciel.

Au baiser de mon sang, coule la racine de mon cœur qui bat sur la joue de mon verbe pour y composer la douceur de son adverbe, sans passé, sans présent, elle forme la mémoire de l’amour dans l'hantise du souvenir de sa conjugaison et l’oubli de ma salive entrecroise ma langue sur la parole de mon coeur et je meurs sur le fœtus de mon plasma pour être libre de mon vent.

Sans saison aux jugements de ma liberté, je m’endors sur la feuille de ma poésie pour devenir la page de mon hôte.

Sans livre à mon histoire, se décompose le mot du je t’aime sur la faute de mon hasard car j’ai oublié de croire en ma destinée.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2009-06-29 10:13:27 AM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1