Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29
b1

 

b1

 

Carte Je suis né dans un ruisseau où vague la mer de ma profondeurqui éclaire la lumière de mon océan, pour que l’âme de mon esprit voyage dans l’infini du temps où coule l’imaginaire de mon avoir pour devenir l’être d’un horizon sans hasard au corporel de ma soif.

À l’enveloppe de mon être, je suis invisible à la couleur de mes mots qui se glissent sur une feuille blanche, pour devenir un texte d’un sentiment oublié dans les yeux de l’inconnu, et aux silences de sa lecture qui s’évadent sur les lettres de mon cœur, et dans l'instant de la mémoire oubliée, je crée la main de son miroir pour regarder l’ombre de ses pleurs.

Je marche avec le dos de mes cris pour avancer avec la parole de mon cœur qui hante le sang de ma liberté sur une croix de jugement.

Sans pardon pour la faute de mon innocence, je sens les saisons de mon temps qui brûlent la peau de mon être pour devenir les vents de mes frissons dans le sommeil de mes sentiments et dans mes rêves, je deviens le peintre pour que le cadre de ma vie naisse sur l’art d’être aimé.

Au couloir de la mort de ma vie, s’entrelacent sur les cendres de mon corps, les larmes de mon verbe perdu dans la terre qui semence la culture de ma vie pour renaitre sur un arbre penché vers l’ombrage de son destin et dans la racine du miracle se trouve la voix de mon Dieu sans croyance à l’étoile de mon vœu.

Je marche comme une bête car la peau de ma chair se couche sur le rap de ma balle qui envahie la langue de mon symbole assis sur la côte de mon hurlement, sans fleur pour la guerre qui hante la note de la paix, nu de mon corps, je grave le tattoo de mon encre pour devenir le désir d’être humain.

À l’amour égaré sans boussole pour adopter le fœtus de mon ouïe, je me nourris avec le plasma de mon espoir pour que le pouls de mes souvenirs s’envole dans le nord de l’itinérance de ma solitude et dans la lune de mon courage, je regarde la forêt de mon verbe qui se décompose dans l’âme oublié de mon reflet, sans sujet pour devenir la chaleur de son hôte et je m’endors sur le clone de mon cœur.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2009-07-21 21:29:31 PM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1