Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29
b1

 

b1

 

Carte Tic tac il est 2.44 heures Am et mon corps crack au dos de mon arche.
Penché sur l’épaule de ma solitude, je regarde le tac de mon tic qui se balance dans les cris de mon intérieur meurtri dans les jugements de ma pauvreté.

A la voix de ma gorge, j’avale le caméléon de la liberté.

Au changement de la nature du temps, mes pleurs coulent goutte par goutte sur l’eau de mes yeux aveuglés par l’autrui sans aucun regard pour voir la soif de mon cœur.

Si seul à la peau de mes sentiments que la méfiance sans rage sur le sang de ma vieillesse.

Aux plis de mon sourire se déplie le collagène de mon gène entrelacé sur le miroir de la honte.
Sans adresse au chemin de mes tendresses, je me couche sur l’envie d’aimer.

À l’enveloppe sans corporel à ma correspondance, j’écris les sujets des mes fautes pour sentir l’air de l’analphabète de mon texte et dans les consonnes de ma conjugaison enflamment les cendres du verbe je t’aime.

Aux lettres des sans continent, je regarde au bas de mes pages les notes sans signature aux malheurs de ma destinée et qui effacent mon enfance dans les mémoires de mes tiroirs sans SMS au fil de l’inconnu de mes sentiments.

Au rap de ma boussole s’envahit en moi le nord de ma parole et dans les libertés de ma voix j’attends les cris de ma faim qui gargouillent dans le ventre de mon destin et dans l’acide de mes larmes, se trouve l’aiguillage de mes sentiments qui contient le sang de la maladie mon cœur.

Au grain de ma mie sans blé à mon ignorance, je souffre sur la faim de me sentir aimé.

Au bleu sans le rougeau, le mauve sans le gris, sans le blanc à l’invisible des couleurs de mon ombrage, se créer l’atome du Nano à mon esprit qui se consume dans l’astral du saxophone de mon ciel pour s’entrelacer sans aucune note aux nuits du sommeil de mes peurs.

Je sens l’abstrait des étoiles perdues dans mon âme et je meurs avec l’imaginaire de mon cadre oublié sur un mur de mes souvenirs.

A genoux devant les nuages de l’arc-en-ciel, je regarde voyager mes souffrances dans les binaires de mes lunes sans aucun reflet pour l’horizon de mon vœu.

Aux pages de mes points, se trouve l’exclamation de mon bonheur assis sur l’interrogation de ma virgule pour devenir une évasion à ma ponctuation.

Je suis couché dans l’encre de ma survie pour graver le courage de mon passage.
À la main des sans fusil, brûle la balle de ma paix entrelacée dans la paume de mon pardon.

Aux cicatrices des mes blessures se trouve le senti de la profondeur de mon amour.

J’entends le train rouler sur la voie qui me permet de rêver à l’évasion de ma prison sans cellule pour le passager du siège de mon innocence et je regarde à la fenêtre les tickets passés sur les rails des paysages de mes hantises et la nature embrouille la brume de mes peines.

L’itinérance trace la croix du péché et les ignorances frissonnent sur la chair de ma langue.

Sans caresse pour sentir le palais qui salive le goût des lèvres, je m’endors avec le baiser de l’espoir de la mémoire pour embrasser l’extase du corpus et au pouls, j’entends la mer du cœur de mon verbe dormir sur les ombres des trottoirs où l’extra-terrestre transporte au sac à dos l’indifférence de ma vie remplie de fleurs à la senteur de désirs.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2009-09-08 00:15:57 AM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1