Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29
b1

 

b1

 

Carte Je suis un temps d’illusion où la réalité des ombres voyage dans l’invisible de mes souffrances et l’empreinte de ma vieillesse entrelace l’émoi de ma jeunesse sur un vœu de poussière oubliées dans les couleurs de mes rêves.

Je suis comme une balle dans un fusil où la main de mon jugement tient dans la paume de mon senti la brûlure de sa paix.

Sans aucune voix aux hurlements de mes nuits, je regarde l’itinérance de mon étoile sous le regard de mes désirs qui enveloppent la lumière de ma vie dans les profondeurs de ma survie et la langue de mon gêne se fusionne avec les atomes de mon anticorps pour naître que le corps d’un destin dans les virus d’une identité perdue dans une galaxie d’être aimé.

Je suis assis avec la chaise de mes pensées et la table me parle de mon passé où la vision de ma faim embrouille l’assiette de mon amitié dans le verre de mon amour et je m’endors avec l’avant-bras de l’inconscience de mon intérieur pour ressentir les silences de ma solitude et sans seuil aux mots des pardons, je ferme mes yeux sur l’imaginaire d’une chanson pour composer l’air de mes sentiments et aux chants de mes tendresses, j’entends les notes du courage d’une musique envahirent le temporel de mon do et à l’éveil de mes pas, je danserai avec l’invisible de l’aurore de mon bien-être pour me laisser bercer sur des gammes qui caressent le refrain de mon cœur et au sol de ma mémoire, j’embrasserai l’écoute de son verbe.

L’épée de mes péchés s’enfonce dans les silences de mes côtes et les blessures de mes cris se cicatrisent avec les cellules de ma mémoire où le binaire de mon oubli sans calcul transperce la lame de mon orgeuil dans le corporel de son inconnu et sans hasard à la maladie de l’imaginaire, la paix me parle sur le senti du regret de ma peau qui clone l’eau de la liberté de mon corps pour devenir nu dans la transparence de son oxygène.

Sans aucun hasard à mon esprit, je m’épanouirai aux cieux d’un Dieu pour croître aux miracles de ma nature et à la croyance de mon avoir, je deviendrai Pi aux religions des châtiments de ma croix pour mourir dans les cendres de ma foi.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2009-11-03 01:33:57 AM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1