Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39
b1

 

b1

 

Carte Je vieillis au dos de mes cheveux gris qui s’entremêlent dans les racines de mon histoire et aux cicatrices de mon corps, je regarde la profondeur de mon âme dans les silences de mon itinérance.

Seul avec le visage de ma vie, l’ombre du miroir de mes nuits voyage dans l’astral de mes peurs et l’imaginaire de mes rêves dort sur mes sentiments pour sentir l’esprit du pardon.

Le lit de mes souvenirs meurt sur la jeunesse de ma liberté et je m’endors sur l’inconnu de son évasion, pour devenir qu’une mémoire de la lumière qui brûle sur le désir d’un vœu et sans un ciel à mon destin, je m’enveloppe avec le hasard de ma foi pour sentir la chaleur de mon cœur.

Mon corporel entrelace le corpus de ma voie lactée et dans l’atome de mon futur, je deviens l’énergie de mon corps qui fusionne aux trous noirs la solitude des étoiles et sans un vœu aux couleurs de mon ciel, les nuages se transforment en gouttes d’eau qui coulent sur la côte de mon sol, pour sentir la paix de ma nature devenir le temporel de ma survie.

Je marche dans une forêt et aux pas de mes cris, je trace l’injustice de mon envie et l’ombrage de mon émoi sans aucune racine sur le grain de mon destin.

Aux ruisseaux de mes peines brillent mes larmes perdues dans les silences de ma profondeur et les reflets embrouillent ma foi sur la rive de mon cœur.

Sans aucun sable pour réchauffer l’eau de mes sentiments, je vague sur le coucher du soleil pour croire en la chaleur de l’amour et à l’horizon, je voudrais être son verbe.

Aux temps des saisons de ma vie, la maladie de l’autonome entrelace le printemps de mon amitié et aux vents de mes mémoires s’envolent les feuilles de mes blessures oubliées sur le solage de mon être et l’hiver gèle l’écorce des jugements gravés sur un arbre qui contient les branches de mes hantises et l’été bougonne aux champs de ma voix intérieure pour épanouir le parfum de ma guérison.

Caché sous la pierre de mon courage, je trouve la froideur de ma terre et ce, juste à moi de réchauffer sa culture pour y sentir mon horizon.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2010-02-27 04:38:40 AM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1