Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36
b1

 

b1

 

Carte Je suis prisonnier de la scène de mes rêves et sans acte au rôle de la conscience de ma destinée, je lie la page de ma voix dans la salle de la solitude de Mozart et aux Do des notes, j’apprends à devenir l’acteur de mon évasion pour être libre du texte de ma création.

Je suis couché dans la rue des ventres vides et dans les ruelles qui hantent les ombres du temporel de ma faim, j’entends gargouiller l’indifférence dans l’oreille du sujet de l’ignorance et au dos des cicatrices de mon égoïsme, je touche les couches de la peau de l’histoire de mes tatouages pour me souvenir de qui je suis dans l’encre de mon cœur.

Je marche seul dans la galerie du hasard des rendez-vous de l’art pour visualiser les toiles de l’inconnu de mon jugement et dans les passages aux milles visages sans ombrage, je regarde sur les murs la peinture de mon destin qui encadre le cadre de mon infini dans la valeur de la lumière de mon avoir.

Nuits après nuits, j’entends les échos des questionnements de mes hantises qui voyagent dans l’air du temps de l’oxygène de mes pleurs et aux silences de mes peurs, je vois la lune qui éclaire les larmes du courage de ma survie.

Aux éclairs de mes peurs, j’aveugle mes jugements, et aux larmes de mes tsunamis se trouve la rive de mon histoire, aux tremblements de ma terre se trouvent le pôle de ma culture et au pas de ma profondeur se trouve la semence de la liberté de mes cris qui entrelacent ma survie sur la graine de son pardon d’être.

Sur les murs de mes symboles coulent la peinture de mes silences et sans dessin à la création de mes valeurs, je déforme le cadre de ma lumière pour mieux voir l’esprit de ma foi.

Je suis assis avec les miroirs de mes maux et je regarde dans les reflets les cicatrices de la vieillesse de mon âme pour déformer l’illusion de ma liberté.

J’écris des mots en braille sur la correspondance de mon enveloppe qui contient dans le coin, l’adresse de mon verbe et aux vents des hasards s’envolent les feuilles de l’alphabet de mes sentiments qui se décomposent sur le sol de la racine de ma survie pour ressentir la nature de ma vie.

La maladie tue la mémoire de mes sourires et dans mon sommeil, je visualise les souvenirs de mes rires pour mourir sur les lèvres de ma guérison.

Je me berce avec la croix de mon enfance car mon passé marche avec la guerre de l’ homme et dans l’empreinte des souliers oubliés, je vois l’histoire de l’horizon de mes pardons qui trace sur le plancher les formes de l’espoir de ma religion.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2011-04-09 04:19:33 AM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1