Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36
b1

 

b1

 

Carte Sans nom à la chair de mes cris, j’entends la voix dans la nature de la destinée de mes échos et sans forme au corps féminin, au corps masculin, au corps des bêtes, je me couche sur le dos de mon âme pour sentir la faim, mes sentiments et sans prénom pour l'avoir de ma solitude, je regarde le ciel pour voir la profondeur de mon infini.

Sur la vision de l'aurore boréal de ma foi, je dépose ma main sur le signe de l'imaginaire de mon étoile pour ressentir la lumière de mon cœur et sans trou noir, je rêve de désirs pour croître le courant d'air de ma liberté.

Aux cicatrices des croix perdues dans l’histoire du sol de mon être, je m’assois avec l'enfer de l'invisible de mes jugements pour brûler l' intolérance de l' ignorance et sans vent pour le nord de mes frissons, je marche avec le temps de la folie pour cultiver la terre de ma guérison, car c’est dans le champ de ma vieillesse que se trouve la jeunesse de mes pardons et dans la pierre, la racine de sa froideur.

Au passage de ma foi, je libère l'aile de l'ange de ma religion pour ressentir le gène de ma culture et au corpus nu de mon sujet, je dépose le miroir de mon éveil pour devenir libre du reflet de mon doute.

Dans le corporel du temporel de mon horizon et sans sujet devant mon regard, je ferme les yeux sur l'émoi de mon acceptation, pour mieux ressentir l'éveil de la bible de mon itinérance.

Dans les ruelles des silences de ma cellule, je dessine sur les murs avec un crayon qui a la mine brisée, les clonages de la clé de mes tatouages, pour créer l'art de la couleur de ma voie-lactée et sur le plancher de ma signature, je vois l'ombre de la honte de mes barreaux et entre-deux temps aux pas de ma création, j'invite Dieu pour juger la toile de mon enveloppe.

Je me lève avec la seconde du cauchemar du pourquoi et je m'endors avec la peur de sa minute et sans tac au tic-tac à mon heure, je regarde le temps passé sur l'envie de mon courage car mon temps s’est arrêté sur le rendez-vous des pleurs de mon amour et avec mon doigt, je recule le temps mes blessures pour entrecroiser les aiguilles du midi mon sourire.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2011-05-06 22:15:30 PM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1