Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07- 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36
b1

 

b1

 

Carte Sur le bord de ma fenêtre seul avec la voix des saisons de mes désirs, je visualise dans la pensée de mes nuits le symbole de mes cris et sans parole pour les échos de ma profondeur, je regarde avec les yeux de mes cicatrices, la foi de mon ciel pour mieux voir que l'infini existe, car l' imagination de ma lune me permet de peindre mes vœux sur une toile d'étoiles et avec le destin de ma volonté, je signe dans l'ombre la lumière de ma survie pour ressentir la liberté de ma nature.

Je me couche avec les hurlement de ma faim et avec la chair de ma vieillesse, je m’enveloppe sur le sol de mes souvenirs pour réchauffer le corps de mon itinérance et dans l'ombre des couleurs de mes rêves, je nourris ma soif de vivre pour faire naitre l'espoir de mon évasion, car sur l'astre du destin mon cœur, j'écoute les pouls de mon esprit pour parler avec la main de Dieu et libérer l’ignorance des jugements dans l'amitié de ma solitude.

Sur le chemin de ma vie, je vois les pas de mon égoïsme qui trace la mémoire des mes souliers et avec la fleur de mes blessures, je m' assoie sur le banc du hasard mon innocence pour ressentir le dos mon orgueil et avec le doute de mon amitié, j'entrelace l'épaule des blessures de mes silences pour libérer la racine de mes larmes sur le corporel de ma guérison.

Je voudrais m'évader du verbe aimer, pour fusionner son accord dans l'intérieur de l' émoi de ma cellule et à genoux devant le regard de la croix de l'inconnu de ma délivrance, je sens l'hantise du viol de mon identité, sur les pages de mon itinérance et sans titre pour partager le senti de mon écoute, je dépose la consonne du hasard de mon ombrage sur le souffle de l'espoir de mon cœur pour respirer l'air du temps du dire, je t'aime.

Devant le miroir de ma vérité où se trouve l’acceptation de la religion de mes pleurs, je touche le nu de la maladie de mon être, pour voir entre deux mondes, l'onde de mon infini qui fusionne le miracle de la passion de vie et entre les reflets, je partage les visages de mes pardons sur une lune de réflexion.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * 2012-01-13 18: 33 PM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1