Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36
b1

 

b1

 

Carte Votre confort ne doit pas m'empêcher d'écouter ma propre voix, car les convictions sont le luxe des conservateurs et l’humanisme est le savoir de la liberté de son jugement, car la cruauté de l'homme n'a qu’égal qu’à son imagination et au fil du temps, on devient un code d'accès car nous sommes la solution génétique d'un savoir infini.

J'aime me souvenir que certaines choses peuvent me porter de la chance, comme ça je peux mettre un désir sur la lune de ma mémoire et entre l'espace temps de mes souvenirs, je visualise l'invisible des saisons de mon univers pour faire naitre dans la vision à mes hurlements des étoiles de vœux et à genoux devant l'inconnu du savoir, je laisse entrer en moi l'énergie du miracle car je veux ressentir la semence de mon courage sur le chemin de mon instinct.

Je voudrais déchirer ma chair sur la peau de la croix pour repentir la délivrance ma voix, car j'ai perdu l'histoire de l'écoute de mes pleurs sur un tatouage de l'âme et qui représente les sacrifices de la colonne vertébrale de mes peurs et sur l'os de mes douleurs, je sens le toucher du vertige de mes maux qui transforment les gênes de mes reflets dans le miroir d'une larme disparue sur la science de son cancer.

Je marche avec l'horloge de mon espoir, car j'ai oublié la biologie de mon acceptation sur une chaise usée par les pages de la Bible et avec les silences de Salomon sur un texte de guérison, je touche la lecture de mes rires pour laisser couler sur mon visage le poker face de mes cris, car je veux être libre du corpus de mes blessures sur la pierre de mon identité.

Je m'endors avec mon imagination pour mettre au nu les cicatrices de mes désirs dans le lit où se trouve la position des rêveries et dans mon sommeil, je change l’inconscient de la position sur le moi-même de l’ignorance de ma maladie, et je me retourne sur le dos de mes souffrances pour voir au plafond l' étranger du passé qui viole le présent de mes souffrances sur le toc de mes sentiments de ma solitude et dans l'éveil, je dépose sur la table de mon chevet la lumière de ma foi pour croire en l'ombrage de sa religion.

Je suis un pécheur qui se nourrit avec la nourriture des poubelles et chaque nuit de mes hivers, je me mets à genoux sur les jours de la charité pour la faim du don de soi et dans la ruelle où c’est l'orgueil des ghettos qui me guette, je m’assoie devant mon mur pour mettre sur les briques de mon graffiti la montre de mon enfance brisée par le minuit de mon innocence et avec le midi de l'illusion qui éclaire l'ombre de mon appétit, la noirceur vient me visiter comme un voleur et sans laisser de trace les photos de mon enfance s'envolent sur un banc de vieillesse.

Sans manteau pour réchauffer l'astre de mes vœux, je dépose sur le trottoir de mes frissons la racine du dire, je t'aime car je veux respirer l'air de son évasion sur la cendre des tempêtes de mes hantises pour mourir avec l'horizon d'un corps céleste d'un sourire, car ma voie-lactée veut libérer les trous noirs de mon imaginaire sur une terre de culture où les balles deviennent des fleurs et les pierres des pardons.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * 2012-03-06 23:19:04 PM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1