Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36
b1

 

b1

 

Carte Les maux de la page blanche envahissent le slam de mon cœur sur chaque jour de la pauvreté de mes cris et au prénom de la plume qui déforme la voix de mon esprit, j' efface la révolution de mes mots avec l' ombre de l' horizon de ma poésie et avec le bipolaire de la signature de mon ignorance, je meurs sur l'encre de ma solitude, seul avec la lettre de l'inconnu de mon itinérance.

Au crépuscule de chaque nuit, je rêve de désirs pour entrelacer les vents de mes saisons et avec les frissons de ma chair, je sens la profondeur de mes cicatrices sur une lune qui fait hurler la bête animale de mes pleurs et sur l'écoute de ma nature qui emprunte la destinée des mes pardons je me souviens de la mémoire du Nord de mes souffrances qui voyage sur le doute de la noirceur de ma racine, pour ressentir l'avoir de la création de ma liberté.

Je voudrais être le fruit d' un Dieu pour sentir le carma de l' enveloppe de mon corporel, mais hélas la foi a volé la croix de ma religion sur un arbre de jugement d' apôtres et avec l’inconnu de mon courage, je me nourris d' espoir pour croire que la folie n'a pas semé le péché de l'homme dans la main de la vieillesse de mon amitié, car la maladie de mon anticorps à brulé les pixels de la photo de l'enfance de la guérison des mes sourires sur l'astrologie de mon symbole.

Couché sur un banc de pauvreté, je regarde souvent avec la faim de ma survie les étoiles des mes vœux et sans acteur pour partager le film de son action, dans le ciel où se trouve la bande annonce des couleurs de mes sentiments, car j’entends la peur de l'histoire de ma vie qui déchire l'invisible du temporel des paragraphes de la Bible sur les armes de mon texte et en silence avec ma volonté, je me lève pour voir par hasard si je trouverai pas le diaporama de mon éveil, car j'ai un amour à donner sur la valeur de mon tatouage.

Je marche dans un temps des guerres contrôlées par le pouvoir de la politique et pourtant je me souviens que j'ai jamais signé le contrat de la signature des balles et avec l'honneur de ma génération, je voudrais mettre sur mon épaule le drapeau de la paix pour libérer la fierté de mon nom, pour voir sur une montagne la fusion d'être un humain et sans écho dans la forêt des boussoles brisées, je dépose le mercure de ma confiance sur le parfum d' une fleur de douceur, pour que je sente que l'homme n' est pas juste un courant d'air de passage, car j'ai une parole de respect à renaître sur la mort des âmes oubliées.

Je brise souvent le miroir de mon acceptation, car je vois dans mon infini les reflets des visages qui hantent le mal être de ma culture sur la décomposition du mot, je t' aime et dans le vertige des hantises qui débalance les pas de mes tocs, je traverse la mer de l' intérieur de ce monde pour retrouver l'éclaircie de l'enfant de mes rires, car je voudrais visualiser mon aujourd’hui sur une lumière d'ange, pour toucher les battement de mon cœur sur le miracle d'une langue, pour apprendre à écouter la semence de la tolérance de mon intronise sur l'égoïsme du vagabond que je suis.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * 2012-03-18 01:05:04 AM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1