Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36
b1

 

b1

 

Carte Je dépose sur une chaise l'ombre de mon identité, pour ressentir la forme de la gêne de mon entité et dans les frissons de ma profondeur je libère mon esprit, pour voir aux pieds de ma foi la main de mon anticorps et entre mes doigts je sens la lettre de ma vieillisse qui tombe sur le plancher de mes silences et sans paroles pour la langue de mon cœur je disparais sur une nuit de mémoire.

Je suis unique car je suis à la base une bactérie qui évolue dans l’invisible d’une âme et qui transforme L’ADN de ma création en antibiotiques infinis, pour créer la bande magnétique de l’imaginaire de l’univers de la vision des vœux et avec la pensée de mon énergie je deviens infini. Sur une cellule qui voyage dans des ondes de rêves et entre deux mondes je deviens une apesanteur, dans la base de données de mon cœur et sur le binaire du toc de mon calcul j’écoute le signal de mon avenir sur un satellite qui referme sur une puce les larmes cellulaires oubliées sur des étoiles de poésie.

Aux nuits de mon être sur un banc d'itinérance je regarde dans une bouteille vide l'illusion de mon évasion, où je sens sur mes lèvres des gouttes de joie, qui coulent sur le visage de mes cicatrices et avec les vents de mon pays je me couche sur la racine de mes souffrances, avec une photo déchirée par le passé et avec la nature de mon éveil, j’évade l’horizon des jugements sur un cri animal perdu dans l’astrologie de la maladie de l’homme et sur une condition météo un jour sans soleil je verrai la planète Mercure disparaître dans l’espace du miracle de Dieu, pour renaître dans une évolution nébuleuse du symbole de ma communication.

A genoux avec la force de ma volonté, je prie sur des pages invisibles, car j’ai effacé mes mots sur un bonheur que je ne peux écrire, car l’encre de ma plume à séchée sur la solitude de mon amour et sans signature pour lire le nom de famille de mes sentiments, je ferme mes yeux pour dessiner sur une croix le pardon de la guérison.

Je marche seul dans une rue nommée Ignorance, et sur chaque pas de mon empreinte je vois dans des centaines de ruelles, les rendez-vous de la pauvreté de la tristesse, qui partage une langue de culture de sans papiers et entre les briques je touche la misère des graffites de la réalité de mes peurs, pour me souvenir que le malheur des apôtres excites, car mon aujourd’hui est un témoin du viol de l’injustice abandonné sur les medias des clics de mon cellulaire, car l’humain est devenu une vidéo d’échange sur un boulevard de politique et par le rejet de la société je réalise ma différence qui démontre la conscience de mon exclusion de ma comparaison sur le miroir de ma vérité, qui appartient au summum du privé de ma survie.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2012-04-10 02:50:04 AM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1