Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27- 28 - 29 - 30 - 31 - 32- 33 - 34 - 35 - 36 - 37
b1

 

b1

 

Carte Les ombrages invisibles des larmes visitent souvent les silences de ma voix dans le sous-sol de mes peurs et avec la douleur de ma profondeur, je touche à genoux le cortex du miracle de ma vie pour déposer sur le sol de mon itinérance la lumière de mon avoir, car autour du moi de ma réalité, je sens le trois cent soixante du nu de mes cicatrices qui enveloppe la chair de ma survie sur un lit usé par la pauvreté de l’ignorance des jugements et avec une roche trouvé dans les souliers de mon courage, je grave sur le mur de mon vécu les graffitis de mon monde, pour être libre de la destinée de l'art de mon identité sur une boussole au Nord d'amitié, car mes couleurs sont devenues abstraites sur les valeurs de la signature de mes cicatrices.

Sur une feuille blanche sans un mot, sans un prénom, je signe avec l'encre de mon honneur pour comprendre le sens de mes fautes sur un verbe de communication, car je voudrais écrire la voyelle de mes pleurs sur un texte de bonheur, mais hélas, l'amour de mon histoire à effacer le temps composé de ma poésie, sur des paragraphes de jeunesse et la vieillesse a rendu aveugle l'auteur de son hôte, sur un poème sans titre.

Je marche sur une terre de courant d'air pour ressentir aux vents les saisons de l'énergie de ma lumière, qui fusionne la forme les molécules de mon âme sur le fruit de ma semence devant un horizon de miracles et d'anticorps, je me transforme en croix de pardons, pour ne pas perdre le chemin de la religion de mes sentiments sur le champ du berger de mes rêveries, car je veux croire en mon éveil dans la main d'un ange, pour être libre d'une photo sans famille et partager avec l’apôtre le ruisseau de mes larmes dans le cri d'une langue oubliée par l’égoïsme de l'homme.

Écoute le s'il vous plaît de ma vérité, car la maladie de mon acceptation me fait mal sur le banc de l'innocence du cancer de ma solitude, étendu sans corps sur les vertèbres de mes souvenirs, avec les pilules qui soulage le temps des miroirs de mon espoir, je gèle mes vœux, pour que si un Dieu existe dans les reflets de la guérison de mon infini dans un trou noir, j'ai été oublié par l'onde d'un désir sur le regard de mes sourires.

Dans la galaxie de mon atome je voudrais voyager dans un astre de noyau d'énergie pour y décomposer le code génétique de l’homonymie de ma foi sur la nébuleuse de mes rêves, avec la lune de Pierrot, je m'assoie sur l'échelle de mes vertiges, pour déposer ma plume sur un hasard infini à ma volonté d'être.

Si ma terre n'a jamais perdu aucune goutte d'eau depuis sa création, alors pourquoi j'ai perdu la soif de ma vie sur une mer de pluie, ignoré par les vagues de mon père et le pourquoi que je vois aux nuits du coucher du soleil d'une bouteille transparente qui contient l'espace vide de mon enfance.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2013-02-01 04:02:00 AM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1