Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27- 28 - 29 - 30 - 31 - 32- 33 - 34 - 35 - 36 - 37
b1

 

b1

 

Carte Je suis un cri de fœtus, sans une voix pour écouter le cœur de la pulsation de mon enfance et avec mes souffrances aux fantômes des sans noms, je m'assois sur le lit de ma mémoire pour mieux y lire le temps des couleurs de ma profondeur, car la création de ma chair me brûle dans les rêves de la toile de mon sommeil et mon éveil à froid sur les saisons de ma solitude.

Je suis couché avec le gêne de ma foi et au plafond de mon infini, je crée pour mieux être libre de mon esprit, car mon âme se souvient de la correspondance de mes pardons dans une Bible invisible et sans jugements, avec mon itinérance, je m'endors avec le sourire du pardon.

Les pages blanches de ma vie se sont envolées sur des minutes d'amour car j'ai cru au vingt-quatre heures des sentiments d'une chorale, mais dans la seconde, j'ai perdu mon temps sur le doute de la chaise de mon innocence et comme un artiste, un humain, un fait vécu, j'ai tombé dans l'oubli de mon roman d’Adam, au nu du rien de ma poussière et parti d'un coup de vent mon étoile s'est éteinte dans un atome infini pour mon avoir.

Le toc de mes maux fait naître la maladie de ma folie dans les mains de mon amitié et avec la paume de mon énergie, je touche mon acceptation, car mon infirmité me fait mal sur le sujet du patient que je suis et avec les frissons de ma peau, je sens sur ma survie le hasard de mon jugement qui à effacé dans une ruelle la photo de mon espoir.

Je voyage dans la noirceur d'une galaxie, inconnu de mon savoir et entre les saisons des tempêtes, j’éclaire la lune des miracles, de mes désirs sur un signe d'astrologie et avec ma fusion je disparaît dans un courant d'air d'ombre pour redevenir l’apesanteur de mon âme sur une entitée de courage, car mon évolution aurait voulu y vivre avec le 3-D des étoiles.

Couché sur le dos de mon horizon seul avec le pantalon de ma pauvreté, je ferme les yeux sur la création de mon imaginaire pour y voir le clair de ma lumière, car mon ombrage embrouille la semence de la réalité de mes blessures, sur une table de nuit et dans ma tête personnel à mes maux, j'ai mal sur des souvenirs flous et à genoux, je demande sur mes erreurs d'apôtre une croix pour croire aux miracles du don de ma survie et avec ma vie, je déposerais sur le sol de ma terre, l'empreinte de mon corps, pour ne pas oublier la pierre de l'espoir, car la couleur du printemps reviens toujours à celui qui croît aux roses, car leur parfum est invisible au bien du sourire de l'autre.

Je ne suis qu'un grain de sable d’où la mer est un océan qui y contient la balance de ma nature dans sa forme de mon néant, j'y deviens une voie céleste afin de partager dans un monde corporel, l'onde de ma communication sur un temps binaire sans un calcul pour les émotions de ma destinée, je suspend le temporel de mon avoir aux reflets du jeux des miroirs dedans les reflets des désirs, j'y regarde l'égoïsme de l'indifférence écouler le reste de mon temps.

Dans le bois de mes contes, je marche comme un animal avec l’instinct de la bête, pour sentir la trace de l'homme, car mes hurlements ont peurs de ces saisons et mes pleurs sont devenus des ruisseaux sans boussoles pour le Nord de ma confiance.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2013-04-02 16:45:56 PM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1