Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27- 28 - 29 - 30 - 31 - 32- 33 - 34 - 35 - 36 - 37
b1

 

b1

 

Carte Je suis gelée dans le temps des saisons de la destinée de mon verbe et seul avec la plume de ma création, assis avec les vents de mes frissons, je voudrais écrire avec la voix de mes cris pour décomposer les fautes de l’alphabétique de ma solitude sur le sujet de mon nom, car je voudrais effacer l'avoir de mon adverbe sur le prénom de mon être, pour recommencer la page blanche de mon enfance, car dans la vérité de mon histoire je ne vois que des textes de pardons suspendus entre deux voyelles et qui embrouillent la vue de ma réalité, quand je lis la mémoire de ma vie et avec l'encre de la foi de ma survie j'écris le nombre de pages, pour y voir la fin de mes faits vécus, car je voudrais lire sur la signature de mon corps, l'invisibilité des paragraphes de ma liberté et de son infini, pour ressentir l'ombre de ma lumière sur un index, aux souvenirs de vieillesse d'itinérance.

Je suis l'auteur de mes blessures, je le sais car je tiens sous mon bras la chair de mes guérisons et je marche en silence avec l’enveloppe de la correspondance de mon espoir, pour mieux voir le chemin de l'âme de mon acceptation, car je me suis égaré sur un boulevard qui porte le même nom autour de moi et sans passeport à genoux sur la rue de l’ignorance je cherche le sou de la chance, pour demander de l'aide sur l'écoute de ma malade, car j'ai le vertige de la peur sur le cœur de mes sentiments.

Je dort souvent dans la ruelle de ma misère en position d'interrogation, car l’ignorance est devenue une exclamation du jour de la marmotte et dans mon sommeil aux jugements de l'autrui qui me regarde comme poque, je me cache comme un Hermite dans la noirceur de l’inconnu pour protéger mes souliers sur une étoile de désir, car j'ai crû aux rêves d'être aimé et avec le sourire de l'homme je voudrais me réveiller sur son amitié, pour comprendre sa vérité.

J'ai si mal à mes os que j’entends les crics du crac qui hantent la voix de mon intérieur et le mal que je sens depuis ma naissance déchire ma chair petit à petit, sur un temps emprunté à la folie que même un Dieu ne saurais faire de miracle, car le cancer m’appela sur mon cellulaire et mon onde WIFI devenu un anticorps sur une volatilisée de transformation et sans courant d'air pour voir l’icône de ma douleur.

Je ne suis qu'un morceau de miroir brisé par le reflet du monde et avec la volonté de ma vision, je voyage dans le temporel de ma galaxie, pour y faire naître la couleur du vœu de mon horizon, car mon présent est figé dans la glace du regard, de mes pourquoi et dans le senti de mes maux, au bas de mon dos je vois un monde d'égoïsme qui se fusionne sur des illusions d'objets, d’où l'âme oublie le signal de la communication du miracle de la vie, sur une table d'amitié.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2013-06-03 14:41:10 PM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1