Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27- 28 - 29 - 30 - 31 - 32- 33 - 34 - 35 - 36 - 37
b1

 

b1

 

Carte Aux grées des vents je marche seul avec les mains de mon amitié, pour caresser les couches de la peau de identitaire de mes tatouages et avec la vérité de ma chair je prie à genoux, pour apprécier la profondeur du miracle de ma vie, car j'ai survécu avec la croix de ma survie sur un lit de maladies et dans la chambre de ma folie j'ai vue les ombrages de mes peurs, parler à la voix de mes silences et dans les draps de mes larmes avec les yeux fermés sur le rêve de mon courage, je regarde entre deux mondes le vertige de mon vouloir, pour ressentir le vide de ma liberté sur un désir de donner au suivant de son Être.

Sans un apôtre à ma table pour le partage du don ma foi, je ferme la porte de mon esprit sur la noirceur de mon âme, car la destinée de ma lumière à brûler le hasard de mon existence, sur un gaz d'énergie invisible et la vision de ma création deviens flou sur une lune de Pierrot, car j'ai égaré ma plume sur un mot de conte fée et mes étoiles ce sont éteint dans un ciel, pour croire en la couleur du miracle de la vie et assis sur la roche du savoir avec Albert Einstein, je calcul mon temps, pour apprendre à mieux vivre.

La misère me visite souvent, dans le corps de la langue de mes pardons et entre deux pas j'écoute la forme de mes souffrances, comme un Hermite dans la ruelle de ma pauvreté, car l’égoïsme de mon hôte à voler l'assiette de mon appétit sur des saisons de misères et au nu du corps de mes cicatrices, à la nature de la guerre de mes blessures, je visualise sur le champ le au delà de mes brûlures de la réalité de ma solitude, pour libérer l'acceptation du cheminement de mes jugements.

Je me berce souvent avec un album vide, sans avoir une seule photo de famille entre les pages blanche de mon enfance et avec le symbole de mes doigts, je cherche entre les ombres le négatif du pourquoi de mes souvenirs, car le rire de ma jeunesse me manque sur une épaule de partage.

Dans un livre dont je suis Confucius de mon texte, je voudrais composer mon verbe dans une Bible en braille pour y apprendre à lire l'alphabétique du latin de ma guérison, car j'ai effacé mon fait vécu sur un sujet d'amour et dans le regard de mon miroir je recherche le reflet de ma poésie, juste pour y toucher l'inconnu du monde sur des ailes d'anges.

Sur des milliers de murs j'ai peinturé la politique de mon évasion pour voir l'art de la lumière de ma liberté, mais hélas, sans un hôte pour visiter l'imaginaire de l’abstrait de ma création, j'ai fini encadré dans des valeurs oubliées et figé entre deux briques construite par l'homme et l'évolution de la nature à échanger de place le tableau de mon itinérance, sous un autre vote de société.

Aux mémos de mes tocs, j'écris une bouteille de vin vide de la transparence de mes pleurs et entre deux verres aux contenus de joies, je dépose un message cellulaire pour donner un rendez-vous au contact de la religion de mon univers, car un jour, je voudrais voir la mer de ma terre sur la racine de mon cœur pour y écouter le signal de la paix sur une onde de communication, car au nord de la boussole de mes silences, j’entends la voix de l'inconnu qui souffre comme moi, sur un choix de vœux.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2013-07-06 19:58:19 PM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1