Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27- 28 - 29 - 30 - 31 - 32- 33 - 34 - 35 - 36 - 37
b1
Po 22 Août 2013

 

b1

 

Carte Au diapason de ma vie je comprends ma maladie sur l'ombrage de l'itinérance de mon corps, car mon anticorps brûle en moi sur le lit de l’identité de ma vieillesse et avec la réalité de mes fissions qui s'entrecroisent chaque nuit sur les murs de mon courage, j’entends la peur de mes hantises qui me parle de la lumière de ma guérison, devant la chaise invisible de Dieu et avec toute ma volonté à genoux les bras ouverts avec le nu de ma chair je cris avec la vérité de mon cœur pour écouter les pulsations de l'écoute de mes sentiments, dans un monde temporel suspendu par le vide de la gravité de ma solitude et avec la profondeur de mon esprit je visualise le pouvoir de mon infini, pour voir dans le trou noir du miracle de ma foi, car sur la terre l'homme a brisé mon âme sur un croix de jugements.

Chaque jour je marche avec la saisons du dessein de mes pleurs et sur le chemin de mon envie, complètement seul de ma personne je cherche la fleur de ma guérison, pour connaître le parfum de la liberté, car ma nature a égaré le Nord de sa boussole dans le champ de la culture de sa semence et avec la main de mon symbole, sur la mer de ma religion je regarde au loin mon horizon pour voir les étoiles du désir, car mes voeux dans la lune des Rois se sentent seuls, dans la forêt de son hiver et mes larmes sont gelées dans le ruisseau de mon enfance.

Assis sur la froideur de ma pierre je touche avec le doigt de mon gêne la valeur de mon être, car mon avoir a besoin de croire pour faire évoluer la création de son univers et avec la mémoire de mon opiniâtreté je pourrais voir le souvenir de mon éveil entre les bras d'un ange, pour y déposé sur son épaule, le pardon corporelle de ma correspondance.

Je suis né avec une photo flou, qui ne contenait aucun visage pour le partage d'un sourire et coucher sur le dos de mes cicatrices avec la pensée de mes blessures je crée mon monde imaginaire, juste pour me sentir apprécié sur un paysage humain, car on m`a jugé dans une chambre noire avec des rires d’égotistes et innocent de moi même j'ai vieilli avec le visage de mes blessures dans un album vide aux pages blanches, dont le contenu ont les couleurs de mes s.o.s..

J'ai si mal que mes os craques sur le vingts-quatre heures biologique de ma survie et entre deux tics-tacs je vérifie les aiguilles de ma montre sur le minuit de ma folie, car je vois ma douleur sur le midi de mes pourquoi et avec les secondes je calcul mon espérance sur un temps d'évasion, car mon fait vécu à la maladie de la pauvreté dans une maison vide et sans aucuns invités pour les rendez-vous de la lecture de ma poésie, je ferme la porte de mon espoir car dans le regard de ma fenêtre les reflets sont trop lourds pour mon acceptation et pourtant j'ai cru que je pouvais être aimé, devant la porte de mon amitié.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2013-08-22 23:45:07 PM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1