Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24- 25 - 26 - 27- 28 - 29 - 30 - 31 - 32- 33 - 34 - 35 - 36 - 37
b1
Po 24 Août 2013

 

b1

 

Carte Je touche avec la main de ma solitude la montre de mon malheur et avec les yeux des rendez-vous de mes larmes je me couche sur le dos de ma conscience, pour mieux croire en la science des miracles, car j'ai vu un jour des sourires de couleurs devant une lumière de pardons et l'infini m'a fait comprendre son évolution sur une étoile de désir.

Assagie par la réalité de mon vécu, j'ai compris la page de ma poésie dans une ruelle où ce trouve la noirceur de mes hantises et entre deux poubelles je cherche la vérité de mon enfance, pour devenir libre mon itinérance.

Aux pieds de mon ombrage je vois la forme de mon avoir qui est seul dans la chambre noire et avec toute ma volonté, devant un mur invisible je prie pour ressentir la porte de Dieu, car à genoux ma survie m'a mené à toi et avec l’ignorance de mon savoir je te remets ma croix.

Sur une toile d'art je visualise l'expression de mes sentiments en silence devant un monde inconnu et dans la profondeur de sa création je recherche la valeur de l'artiste, en travers les couleurs de l'énergie de l'ombre de ma signature.

Devant le miroir du clown j'ai vu des sourires devenir flous, car l'artiste en moi avec la vieillesse de mon maquillage a vu le reflet de sa survie sur une scène de théâtre, d’où j'ai répété mon texte sur un rideau de poussières, pour m'épanouir sur un monde inconnu et avec tout mon savoir j'ai donné le ticket de mon cœur, juste pour sentir la fusion du souvenir des rires sur un dernier acte d’applaudissement, car je quitte mon cinéma avec le merci de la sagesse.

En dedans de moi sur un temps mort j'écoute l'espoir de mon éveil, car quand je me lève du bord de l’identité de mon lit, j'ai mal à la maladie de ma correspondance et la pauvreté a déchiré mes draps sur des saisons de misères, par chance que je suis né avec le don de la guérison, sinon mon anticorps serais devenu fou dans un prison sans barreaux.

J'ai gravé la vérité de blessures sur ma chair de ma survie pour voir le tatouage du pardon en couleurs, car je voudrais dormir en paix avec le sourire de mon évasion, mais j'y arrive pas, car je ressens toujours ma voix qui tremble quand elle se souvient de son passé et le présent de ma parole deviens muette sur une chaise qui berce le drapeau blanc de mes souffrances, dans un livre d'histoires de mémoire de soldat.

J'ai cru un jour devenir libre des nuits de mes hurlements sur des lunes de rendez-vous d'amour, car au loin de mon horizon avec mon ami Pierrot j'ai vu des étoiles de désirs suspendue par l'apesanteur des vœux et dans le ciel où volent les anges j'ai dessiné l'ombre de ma foi, pour visualiser sur une toile blanche la valeur de mon âme, car mon esprit à effacé l'anticorps de sa religion sur un paysage de saisons de jugement.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2013-08-30 12:45:15 PM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1