Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47
b1
Po 03 Gif vieux

 

 

b1

 

Carte Je voudrais composé ma survie pour mieux comprendre le sens de la langue de sa communication, car les pages de mes faits vécus sont remplis de paragraphes de fautes, sur des sujets ignorés par le temps infini de son imaginaire et par le plus que parfait sur des points d'exclamation j' écris entre deux parenthèses le prénom de ma poésie, pour laisser la virgule devenir une suite sur une histoire d'amour, car j'ai cru que le verbe aimer aurait pu existé dans le tome de ma vie et comme un poète je ferme mon livre, sur une table des lettres oubliées avec le dernier souffle de la bougie, pour ressentir encore une fois sur mes doigts la chaleur de la tendresse sur une phrase d' Amnistie.

Je me cherche dans un monde cellulaire, car j'ai perdu le contact avec l'hôte de mon écoute dans un signal de confusion de savoir et entre-temps je visualise dans le cieux de ma noirceur les étoiles de mes vœux, car entre les nuages je voudrais respirer la fusion de ma liberté, pour voir au dos de ma croix la nature de la force de pardonner, car au bord du champs de ma récolte j'ai vu la foi naître quand j'ai ouvert les yeux sur la beauté du monde et à mes pieds j'ai déposé le fusil du soldat de plomb, pour apprendre à marcher avec la guérison du drapeau blanc.

Au nu des douleurs cachées sous les couches de ma peau, je sens ma chair qui se brise sur la maladie inconnu de mes os et dans le lit du condamné je prie avec la vérité de mes blessures pour soulager l’enveloppe corporel de mon esprit, car quand je respire j'ai mal au moment présent de mon espérance.

Le visage de mes cicatrices se déforment dans le miroir de mon acceptation et entre les rides de mes rires je regarde le temps qui se balance, sur les lèvres de ma tristesse et sans reflets pour retrouver la source de mon malheur je touche les valeurs de mon esprit avec la force de mon courage, pour briser l'isolement de ma correspondance, car je voudrais voir la mer devenir un horizon de désir.

Seul avec l'assiette du sous vide je vois la faim qui gargouille, dans le ventre de mon itinérance et dans la pièce des fous je marche dans le couloir des voix égarées pour retrouver la porte de mon écoute, car le silence me tue dans ma tête et ma jeunesse est isolé dans la classe des retenus, comme un voleur jugé par le fait de son innocence et sur une chaise autour de moi je sens le froid polaire qui gele ma misère dans un cahier de devoir.

Je sens les frissons de mon enfance, qui fouette ma peau dans une chambre inconnue et dans une main d'une préposée sans nom je sens des doigts de sagesse qui ferment mes paupières sur réconfort d'une pause de soulagement, car dans la guérison j'ai enfin vu la douceur d'être aimer, sans camisole de force.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2014-01-23 * 18:24 PM
b1

 

b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1