Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47
b1
Po 05 Couple A

 

 

b1

 

Carte Je ne sais pas pourquoi je suis en existence, car mon temps est fait de murs de solitude et la vérité de mon cœur pleure dans une chambre noir, seul avec les photos usées de mes rires et sur le plancher vers l'ombre de mes peurs je regarde la mémoire de mes rêveries, qui sont devenues flous par les gouttes de mes larmes, sur une horloge figée par la poussière de mes souvenirs, car à minuit un jour le viol de mes sentiments a brûlé la passion de mes désirs sur un clair de lune et avec le seuil des hurlements de la voix tremblement de ma foi, je m’assoie par hasard sur la croix de l'espoir pour voir l'épaule de la honte me parler, avec la lumière du jugement d'Être et avec une main d'amitié du coté de la franchise j'ai demandé la charité du pardon, mes hélas le silence était venu me visité avec la lettre de mon destin et sans correspondance pour le partage d'une caresse gratuite je lu mon avenir à voix base, dans une ruelle d'itinérant avec les chants des vents de mes hivers accroupi comme un animal sous un boite de carton sans nom de marque et laisser à moi-même j'écoute le sol trembler sous les pas de pluies des passagers qui ignore les saisons de mes souffrances, car l’égoïsme se trouve sur une photo de passeport, sans frontière et m'ont volé mon identité à ma naissance dans l'utérus du gêne de ma mère.

Je cris sans voix d'aide sur des rivages d'océan et seul dans la chaloupe de ma survie je rame avec mon désespoir, pour voir l'horizon de mon évasion devenir libre de la création du miracle de vivre, car sur un bout de chemise déchiré en milles morceaux par la température du froid j'ai senti l’angoisse gelé mes S.O.S, dans une bouteille vide et sans échos pour réchauffer mon corps je grave avec mon sang sur le bois de la nature de ma foi, qui n'était pas au rendez-vous et avec la noirceur j'ai perdu la boussole de mon espoir sur une île d'isolement sans esprits pour partager la joie des nuits, et dans un éveil j'ai vu sur le sable la pauvreté m'envahir, sans laisser de traces sur le passage de qui j'étais.

Sous un ciel d'étoiles j'ai rêvé d'être aimé, mes j'étais assis sur le tronc d'un arbre malade et les racines entrelaçaient mes nuitées entrent les branches bloquaient ma vision de nuit, sous des zones d’obscurités et les années de mes vœux ont passé avec mon aspiration sur une terre de fleurs de coquelicot aux couleurs de l'Amour, car j'ai cru au parfum du monde meilleur sur pierre mémorial, au nom de mon grand-père et par respect j'ai déposé à coté de son Nom, une rose de joie sur la pensée de ma grand-mère, juste pour ne pas oublier de dire merci de m'a appris à mettre mes genoux devant l'astrologie des anges.

Les édifices du pouvoir politique ont bloqué ma vue, vers la direction de ma pleine lune et dans des ghettos j'ai vu la profondeur de l'infini peinturé l'art du plaisir avec des couleurs de symbole, sur des pierres d'histoires et brisées par les passages des révoltes du mal-être, invisibles a ceux qui n'ont pas offensé et par survis j'ai marché des aller-retours dans parcs sans avoir aucuns amis, sauf la démesuré de ma pauvreté qui me visite dans les trois repas de ma journée et quand ma valise est devenu vide dans la rue des sans papiers, j'ai senti la chemise de mon honneur se déchiré par la température du froid, devant la profondeur des sacrifices humains et par un hasard dans un gobelet de café d'un pauvre j'ai mi l'attention d'un sourire, juste pour revoir vivre la vie devant soi, car je ne suis pas un Dieu pour rester aux cieux et quand tu es seul tu ne sais pas quoi faire, tu te sens en mobilité réduite, handicapé, dépourvu avec les détecteurs funeste de l'autrui.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2014-01-28 * 00 : 04 AM
b1

 

b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1