Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47
b1
Po 06 Ombre

 

 

b1

 

Carte En dedans de moi j'ai mal au cœur, car dans la mémoire de ma tête j'entends hurler les souvenirs de la voix de mon d'enfance, qui sont suspendues par un temps de fusion de jugement et sur les morceaux de mon miroir je visualise les reflets de mon visage, pour ressentir sur les couches de la peau de ma chair les faits-vécus de mes cicatrices et avec la réalité de mes douleurs je m’assoie sur la chaise du condamné pour mettre la volonté de ma foi entre mes genoux, car quand j'ouvre les yeux je sens la honte devant une photo qui contient des couleurs floues, sur des formes humaines invisibles à l'oeil nu.

Aux vents des années de ma destinée, sur une fenêtre entre ouverte mon père a volé ma lumière de l'énergie de mon identité, dans une chambre de conte de fée et ma mère est devenue un soldat de plomb pour partager le livre de mes larmes, sur des pages numérotées avec l'encre de la colère et nuitée après nuitée la parole invisible a envahie l’atmosphère de mon bien-être sur des échos autoritaires, qui ont formées des hantises de peurs sur une table de chevet et sans aucun cadran pour les rendez-vous de mon verbe aimer, je mets le minuit de ma douleur sur les aiguilles des âmes-sœurs, car dans mes veines j'aurais voulu me sentir utile pour fusionner un don de sois, mes hélas l'hôte m'a jugé sans savoir.

Le mépris de l'inconnu a fermé la porte de secours, sur le doigt du symbole de mon écoute et j'ai perdu le sens de l'orientation de ma vie, dans la noirceur de mon garde robe et dans un coin isolé je me place en position fœtal, pour me protéger de la température de mes blessures et accroupi dans la salle de bain, caché en arrière de la bol de toilette de ma survie je cherche en l'entour de mon émoi le Nord de mon horizon, pour voir dans le noir une galaxie d'étoiles, pour croire aux vœux d'être désiré.

Dans une Bible de Saints- hommes je recherche le pardon sur une croix ou c'est inscrit ma guérison en une langue d'honneur, car aux pieds de ma semence je voudrais donner à un ange le malheur de ma vie pour devenir libre de mon enveloppe corporel,car quand je me lave je touche encore le viol de mon enfer dans l’intérieur de mon écoute.

Sans correspondance pour cette terre de guerres d'enfer, où des médailles de mérites deviennent un oublie dans un tiroir d'époque et avec la plume de mon courage je laisse une note de S.O.S, sans nom propre, sur un banc d'itinérance et avec le seuil de solitude je dépose mon drapeau blanc, pour me reposer en paix sur une pierre de valeur, car je suis fatigué d'écrire ma poésie à Dieu.

Avec la main de mon esprit je touche les murs de ma prison, pour ne pas oublier la profondeur de mon évasion, car j'ai payé cher mon innocence sur des hurlements de bête animal et entre les barreaux je pense aux pouvoir de mon infini, pour briser mes chaines sur une lune de loup garou et à quatre pattes je pourrais sentir la trace de ma nature, pour retrouver le chemin de ma naissance dans un ventre d'Amour.

Je suis tellement pauvre je dois emprunté, pour manger la tranche de la mie de mon pain et en ligne avec la honte de ma fierté d'être, le savoir me parle d’individualisme en travers les bruits des pas des piétons et entre deux chemises déchirées par le recyclage de la misère, la vieillesse de mes cheveux blancs deviennent sous mon chapeau une sagesse de salue, sur l’acceptation de mon sac à dos.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2014-02-06 * 23 : 09 PM
b1

 

b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1