Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47
b1
Po 10 Päuvreté

 

 

b1

 

Carte Je vis chaque jour avec la table de ma solitude, car l’assiette de mon amitié est vide pour le repas de mon cœur et sur la chaise de mon ombre seul avec ma pensée d'être, je sens dans mon dos la chair de mes cicatrices qui brûle les couches de la peau de mes sentiments avec la senteur invisible de mes souffrances et sur l'heure de mon cœur. je cherche le minuit de ma foi, car j'ai des vingt-quatre heures de larmes à partager avec le midi de ma vérité, mais hélas le rendez-vous de l'amour est devenu une lettre manquante sur une page de Bible et mon cœur a effacé ses mots sur un paragraphe violé.

J'ai vu les couleurs de l'espoir dans la ruelle de la réalité de mon itinérance, car sur des briques j'ai touché l'art de la mémoire, sur des graffitis d'histoires et à genoux devant la porte de mon courage, je dépose sur une toile non finie de la correspondance de ma destinée, car ma volonté a disparu dans le paysage du nu de mon horizon.

Sur le lit de mon enfance j'entends rire la peur du bonhomme sept heures et entre deux-mondes, je sens le vertige qui a suspendu les saisons du mauvais sort, car dans mon sommeil je marche dans un cube pour créer autour de moi la dimension du désir, pour mieux croire aux mystères de l’imaginaire du bonheur dans un espace de gravité.

Avec mes yeux j'ai fixé par le point noir dans la fenêtre de son au-revoir et en travers de mon reflet, je sens l'ombrage de la transparence de mon esprit qui se fusionne sur une chaise qui berce mes cheveux gris et sans aucune lumière pour éclairer le plancher de ma jeunesse je tourne en rond avec le pas du talon, car l'empreinte du malheur me suit dans un monde temporel.

Dans le miroir de mon identité, je vois le passeport de mes hurlements qui ont traversé la frontière de l'inconnu et devant le visage de mon acceptation j'ai regardé ma vieillesse qui n'était plus personne, car la tristesse a figé le passé mes cicatrices sur des souvenirs d'onde cellulaires et je suis resté sans contact avec la maladie de mon anticorps.

Je voudrais écrire une lettre à un Dieu pour comprendre la langue de la guérison, car sur mon nom, il y a une faute de frappe quand je lis la provenance de son savoir et de mon verbe être qui y est sans famille pour composer le temps-composé sur un poème de Rimbaud.

J'aimerais être un réalisateur de renom pour refaire le rôle de ma vie, car sur un écran pharaonique de cinéma je visualise souvent avec les yeux d'un figurant, la dimension du pouvoir de la communication dans un film d'époque, pour ressentir la pause d'un baiser sur des lèvres romantiques d'acteurs, car ma téléréalité à été vécu sans être une vedette avec l'habit d'un soldat, repassé par un itinérant de parole et avec un drapeau blanc j'ai plié sur une roche sans frontières la poussière de l'honneur des sacrifices, pour redonner au suivant le don de faire revivre des vœux dans un ciel étoilé, car le pouvoir de vivre est infini si ont y croit avec des yeux d'ange.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2014-03-16 * 13 : 15 AM
b1

 

b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1