Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47
b1
Po 13 Amour äge

 

 

b1

 

Carte L'amour n'as pas d'âge, car sa forme devient infini quand on y dépose un sourire sur la lune de ses émotions et par hasard, elle voyage là où les gens lui porte attention, comme une poussière invisible qui se dépose sur une épaule d'amitié et avec les couleurs de la création de sa volonté, elle se fusionne sur une photo de mémoire, pour faire revivre la chance de l'espoir de mes sentiments sur une bougie.

Je suis debout entre l'ouverture de ma porte, avec la corde du vouloir de ma réflexion et je sens en moi la balance de mon courage, qui débalance l'ombre de mon mal de vivre et dans une pièce vide avec la force de l'énergie de mon espérance, j'ai levé les yeux devant un monde inconnu pour mieux y visualiser la croix de mes sacrifices, car mes blessures sont gravées dans le silence de ma fenêtre et je suis gelé devant la fleur de son printemps car l'ange y est parti, le jour de ma fête avec son verbe.

Aux pieds de mes faits vécus, je suis sans racine pour y écrire mon sujet entre les paragraphes de la poésie et sur une virgule, je cherche l'espace-temps de sa valeur, pour mieux y comprendre les droits de l'homme sur une table d'histoire, car mon éducation est née dans un livre sans avoir aucunes pages pour partager le savoir d'être aimé.

Dans le miroir de mes jours, je vois la réalité des reflets de la vieillesse de ma solitude qui me parle en sourd et muet, car la langue de mon cœur n'a jamais été comprise devant la loi de la société et sur la chaise du condamné, je sens ma chair qui brûle la peau de mon innocence sur une page de la Bible et dans le texte de ma volonté, je cherche la faute de mon savoir, car la vérité de ma foi à été jugée dans le ventre de ma mère et mon père est parti avec le São de la lettre de mon cœur, et avec une enveloppe sans correspondance pour mon âme.

Je visualise dans mes rêves le pouvoir de croire en ma liberté car dans mon lit. je sens le cancer qui gruge la voix de mes S.O.S, dans des draps usés par les années de mes larmes et sans aucuns mots pour consoler la parole de mes vœux, j'y dépose la plume de mes étoiles aux quatre vents de ma destinée pour y faire renaître la couleur des désirs dans un ciel de contes de fée.

Dans le sommeil de mes nuits, je voyage avec la profondeur de mes cauchemars, car mon passé se souvient de mes hurlements qui résonnaient dans le couloir de mes pénitances et à genoux, nu devant le mur de la honte, j'ai senti le viol de mon identitée y devenir une prison dans le dos de mes cicatrices et la cellule de mon bonheur est devenue un trou noir dans le garde-robe de Dieu.

Je me berce seul dans le passage des fous oubliés, car l'habit de mon honneur s'est déchiré dans la rue des milles pas de mon courage et avec mes souliers, je voudrais y compter les empreintes de la réalité de mes douleurs, pour mieux voir la route de ma nature sur un rendez-vous d'amitié, car dans la fenêtre le don de mon sourire est gelé et mon visage à figé le rire de son bonheur dans une ruelle d'itinérance.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2014-04-08 * 15 : 44 PM
b1

 

b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1