Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47
b1
Po 27

 

 

b1

 

Carte Dans le noir de mes nuits je suis couché sur le dos de mon identitaire, pour mieux visualiser entre les étoiles le miracle de ma vie, car mes larmes embrouilles ma vue sur des vœux qui sont suspendus par la gravité de ma foi et avec la réalité de ma douleur j'ai prié pour mieux écouter la voix céleste de mon esprit, car l'avidité de mon âme a mal sur la solitude de sa lune.

Au nu de ma raison de vivre, seul avec la nature de ma survie je m'assoie sur la terre de ma semence pour mieux apprécier le fruit de ma récolte, car à l'horizon je voie mon espoir devenir un coucher de soleil et l'ombre fait disparaître la voix de mes hurlements, dans un monde cloné par l'espérance de vivre.

Sur des ruisseaux sauvages j'attends les vagues de ma mer, qui dé-balance le Nord de ma boussole de mon père et avec les maux de cœur, je rejette l'angoisse de mes blessures dans un océan pour ne pas mourir noyer avec la peine de mon amour, car j'ai aimé être aimé sur le Titanic, pour devenir libre du monde.

Comme un animal qui trace sa victuaille dans l'empreinte de sa nature, je hurle sans aucune rage pour entendre l'écho de mon existence, dans une forêt qui n'a pas de saisons et avec les feuilles mortes de mes désirs, je touche les valeurs de la profondeur de la racine de ma mémoire, car je voudrais me souvenir que j'ai été désiré comme une fleur de Printemps, d'où le parfum devient une joie invisible qui ce partage avec le don de la vivacité.

Dans un lit de la vérité de mon enfance je suis seul avec les peurs de mon vertige et sur des murs de ouï-dire de contes de fées, je cherche la couleur de mon courage aux pieds de mon ombrage, car le vent de l'inconnu fait tourner les pages de mes années de mes cheveux gris, sur l'histoire du viol de mon sourire et sans un seul mot dans ma garde-robe j'ai cherché entre les tuiles la langue de mon honneur sur une heure du passé, car je voudrais ressentir battre mon cœur sur le minuit du toc des amoureux; juste pour dire que j'ai été idolâtrer sur un rendez-vous de faits vécu.

Je marche dans la rue des fous, car j'ai égaré le passeport de mon bonheur sur un banc qui est isolé par le jugement de ma destiné et sans aucune photo pour reconnaître le visage de mon temps, je me suis égaré dans un corps malade et avec les milles pas j'ai marché avec les aller-retour de mon va-nu-pieds dans une ruelle d'évasion,car je voudrais tatouer le chemin de ma pauvreté dans une main d'amitié, pour mieux croire en l'être humain, car dans un livre sans aucun nom j'ai laissé ma poésie sur une page de verbes.

Devant la psyché de la réalité de ma vie je vois ma conscience qui souffre la mortification dans une chambre de voix oubliées, car sur la parole de mon cœur on m'a violé les droits de mon enfance et avec mes cheveux gris je recherche le futur, pour mieux pardonné l'innocence sur la chair de mes cicatrices, et à genoux je veux mourir comme un ange, pour ne plus avoir peur de la noirceur de l'inconnu, car ma volonté manque de désirs sur la signature de la page de ma Bible.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2014-07-28 * 22 : 37 PM
b1

 

b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1