Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47
b1
Po 34

 

b1

 

Carte Les années de mes larmes ont mélangé sur la toile de ma création, l'abstrait des couleurs de mes souffrances et devant l'art de mon acceptation j'ai brisé les pinceaux de mes sourires sur le face à face de ma fatalité, car les douleurs devenaient trop réelles sur le temps présent des saisons de ma vie et avec l'ombrage de ma plume je signais avec la main d'un ange, pour mieux voir le verbe ataraxie de Dieu sur l'encre de mes paragraphes, car sur la parole de ma foi j'ai douté de ma langue et la peinture à numéro de mon histoire est devenue une poussière de pixel, oublié dans un cadre de jugement.

Dans une forêt bipolaire je cherche l'ombre de ma boussole, car dans la rue j'ai perdu le Nord de ma raison d'être sur des échos de voix animale et avec la volonté de mon esprit j'imagine une pleine lune, pour mieux éclairer le chemin de la divinité de mes peurs, car quand je rêve je sens le viol de mes désirs dans la forêt de mes contes de fées et avec le don de mes vœux j'ai désiré faire pour mieux écrire le flegme de ma foi, sur un horizon de faits vécu.

Je me sens si seul devant la table de mon amitié, car sur la chaise qui contient la forme de ma solitude mon âme tremble, quand elle partage l'assiette de sa faim et sans aucune écoute pour le vocabulaire de ma vérité sur le plancher de mes pas je marche avec les allers-retours de mes peines, pour mieux visualiser dans les passages de mes hantises la lumière de ma liberté, car dans la fenêtre de ma maison je voie la croix de mon malheur qui a suspendu le temps de mon allégresse, dans un ciel qui n'a plus étoilés; car j'ai manqué d'énergie sur la correspondance de ma communication et l'onde de mon amour est demeuré sans aucun signal, dans le noir qui oxygène mes nuits.

Dans un lit d'enfance on a volé la photo de ma béatitude et avec les années mes souvenirs sont devenus des paysages invisibles dans le regard de l'oeil de ma vieillisse, car sur le banc de mon itinérance j'ai vécu sans aucun album de famille et la mémoire de mon espoir a effacé la date de ma naissance, pour amnistier le jour de mon chagrin sur l'écriture de ma poésie.

Je pardonne l'égoïsme de l'homme sur un drapeau blanc, car sur une épitaphe qui est gravée par le nom du soldat inconnu j'ai ressenti la nature des sacrifices, sur la vie de mon cœur et dans un moment de silence devant la pierre qui contient les valeurs de mes émotions, je sens au dos de mon émoi le frison du dernier souffle, dans l'oreille de ma fraternité et avec l'idiome j'amnistie le miracle de vivre sur une aurore d'une fleur, pour mieux fusionner la semence de la paix dans un champ infini, car j'ai cru en la volonté divine dans des yeux de misères d'Être.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2014-09-01 * 18 : 52 PM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1