Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47
b1
Po 22 je vis dans un corps

 

b1

 

Carte L'amour est invisible dans les yeux de mes larmes et quand je visualise la vision de mes sentiments je voie mes émotions devenir des pleurs, dans le miroir du temps de mes cheveux gris et avec mes mains d'amitié j'ai touché la profondeur de ma vie, car dans la chambre de mon enfance j'attends les années de la vérité de mes cris, qui n'ont plus de voix sur la langue de mon histoire et dans la fenêtre de mon espoir avec l'ombrage de la solitude de mon corps je sens la poussière de mes souffrances; sur des murs d'histoires invisibles et à genoux avec la parole de mon chagrin je cherche comme un condamné la lune de ma lumière, juste pour sentir qu'un jour je serais libre de mon verbe aimé, car seul je suis devenu un itinérant dans une ruelle oubliée, par des saisons de jugement d'être.

J'ai si mal quand je regarde la photo de ma béatitude, parce que quand je ferme mes yeux j'ai la mémoire de ma maladie qui embrouille la vision du souvenir de mon bonheur, car a ma naissance on a violé le paysage de mon horizon sur des minuits qui n'ont plus de contes fées et avec le doigt de mon honneur j'ai tourné la page de mon album de famille, pour mieux effacé l'art de ma création sur des étoiles de désirs, car j'ai besoin de croire en la divinité pour devenir irréligieux du miracle de ma vie sur l'ombre de ma croix.

Sur l'identité de mon corps j'ai gravé des tatouages de foi, pour mieux mélanger sur ma chair la couleur de ma peau, car j'ai vécu avec l'enfer dans une prison qui n'a plus société et sans aucun nom de loi pour écrire mon innocence sur une lettre vierge, j'ai composé des mots de tribunal pour expliquer mon injustice, avec une plume d'ange et dans le couloir de la mort ma nuit est devenu silence pour l'infini.

J'ai été trahie par la voix de Dieu, car je n'ai jamais eu de pères pour guider l'Emc2 de mon cœur et sans avoir s'aucune mère pour comprendre mon Habeas Corpus, sur le nombril de mon anticorps j'ai cherché la racine de mon gêne, pour mieux ressentir la science ma raison de vivre, car dans le noir de ma dimension qui est suspendue par la gravité de la peur de l'inconnu j'ai existé dans un monde de big-bang avec des vœux de douleurs humaines, dans un ciel qui n'a jamais eu de soleil pour la destinée de mon éveil, car sur un banc de pauvre on m'a volé la valeur de mon Saint Graal sur la sensation de mon sourire et sans rire je me suis endormie avec l'onde de la sentence de ma peine.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2014-09-27 * 14 : 31 PM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1