Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47
b1
Po 40 2014

 

b1

 

CarteJe m'assieds sur la chaise de mon temps, avec la présence de l'ombre qui reflet ma solitude sur la table de mon avenir et avec mes mains je brasse les cartes des dons du pouvoir de ma vie, pour mieux croire en la lumière des anges, car dans le noir j'ai besoin d'espoir pour mieux ressentir que mon âme existe et avec la parole de mon cœur je prie pour mieux ressentir vivre la voix de ma foi, car ma langue est devenue silence sur un sujet d'espoir.

Sur le bord de ma fenêtre je visualise le monde infini pour mieux voir l'horizon de l'univers, car avec une plume d'ange je voudrais écrire sur une étoile, pour mieux éclairer dans le ciel les couleurs de mes rêves, parce que quand je pense à ma mémoire j'ai un manque d'amour sur les nuits de mes souvenirs et seul devant le regard de mes larmes, je touche la réalité de mes sentiments avec tout le désir de mon corps, car j'ai figé dans les yeux de mon enfance la lune de mon itinérance et ma détresse est devenue invisible pour la main de Dieu.

Sur des cris de misères j'ai entendu mon nom, car à ma naissance on a violé le prénom de mon identité et sans avoir aucune photo pour retrouver le gène du sourire de mon bonheur, je me suis endormie par épuisement sur un lit, usé par le temps de la poussière de mon chagrin et en cherchant la position de mon nombril sur l'ombrage de mon mur, je me suis mis à genoux devant une croix inconnue pour mieux devenir fusionnel avec le corps du Christ; car aux bouts de mes pieds je vois l'enfer qui brûle mes cheveux gris sur des lettres de poésies et les cendres de mes mots ont fait tomber des saisons de verbes sur une page nue, car mon histoire manque de pardon sur la signature de mon malheur.

Je marche dans des ruelles de fous, car sur les rues de la société je sens la maladie du jugement me suivre, sur les traces de mes pas et par instinct de survie entre deux poubelles je me repose de mes peurs, car au bout de mon tunnel je voie le fantôme de mon enfance qui hurle encore sur la pierre tombale de sa mère, car le droit de ma parole m'a été défendu par la loi de l'homme et pourtant je voulais tout simplement dire; je t'aime sur une lettre de savoir; mais la différence m'a jugé sur un berceau de bébé et mes sourires ont disparu dans un miroir brisé par la honte du manque d'être tout simplement apprécié, par un moment de tendresse.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2014-11-12 * 02 : 52 PM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1