Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1
01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47
b1
Po 45 2014

 

b1

 

Carte Je suis un humain égoïsteparce-que je pense toujours que mon cœur est seul au monde, mais quand je lève les yeux vers le ciel de mes nuits, je vois aussi que les étoiles sont seules dans le noir de leurs nuits, avec leurs lumières de vœux, qui éclaire l'espoir sur des couleurs de désirs et dans l'ombre seule avec la maladie de ma voix j'écoute la chance que j'ai de vivre, car je fait partie de l'évolution du miracle de la vie et avec le don unique que j'ai de pouvoir guérir ma chair humaine, devant le miroir de mon reflet j’accepte ma différence; car j'ai senti qu'un jour l'illumination de mon corps deviens une unité de la création de Dieu, car j'ai vu un ange qui m'a dit bienvenu et depuis ce temps je sais que l'amour existe encore.

Je suis assis souvent sur un banc isolé du monde, car je sens que la misère me suis comme un voleur qui veut mon bien et autour de moi je visualise mais pourquoi, car les sis de mes questionnements ont mélangés dans ma tête les mots de mon malheur, sur langue de faits vécus qui a perdu la parole de sa foi, sur un texte invisible et entre mes mains je cherche ma liberté, car j'ai vécu avec une âme déchirée et le mal du manque d'amour m'a rendu fou sur une page de poésie.

Je suis couché sur le dos de mes blessures et je ne sens plus mon esprit dans mes rêves, car sur chaque coup de ma minute c'est une douleur de temps qui transforme mes larmes en mémoire de souvenirs, qui sont figés sur les six heures de ma conscience et avec la volonté de ma pensée je visualise mes rendez-vous manqués devant une fenêtre fermée, car le droit de la société m'a jugé sur les années de mes cheveux gris et comme un vieux bateau je navigue sur une mer d'horizon, pour voir la profondeur de l'infini; car j'ai crû voir au loin un sourire qui danse dans une pleine lune.

Je suis homme animal qui est blessé par la passion du cupidon, car je me touche je sens ma veine jubilaire qui tremble sur l'identité de ma peau, parce-que je suis en manque du gène de mon endorphine et assise comme un loup sur une roche, j'écoute les échos de mes hurlements dans un brouillard qui embrouille le chemin de mon évasion, car je recherche ma raison d’exister sur la forme mon ombrage, pour mieux soulager la chair de mes cicatrices.

Devant la délivrance de ma croix, je me mets à genoux, pour ressentir sur mon épaule le vent de mon drapeau blanc, parce que sur le mur de ma religion je cherche la couleur de mon innocence, car j'ai marché avec la senteur de la peur dans des sentiers de souffrances, qui sont ignorées l’indifférence de l'autrui et l’ignorance à effacer le symbole de ma paix sur une lettre, qui contient les mots de mon verbe je t'aime, je t'aimerais encore, et encore, car je suis mort pour toi avec ma main sur mon cœur, ne sens-tu pas que je t'aime encore; mon amour où es-tu, car même dans la noirceur j'attends encore ton nom qui voyage en moi et avec le don de la lumière je te laisse l'énergie de mon enveloppe corporelle brûlée pour toi, juste pour que ma poésie reste éclairée pour toi dans la nuit des temps.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2014-12-03 * 11 : 00 AM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1