Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1

01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11

b1
Po 02 2015

 

b1

 

Carte Je vis avec l'entité d'un corps malade qui se regarde dans un miroir invisible, avec un sourire brisé par le temps de la profondeur de son reflet, car mon ombre a été violé sur le mur de la honte qui contient l'histoire de ma mémoire et sans aucunes voix pour écouter la détresse de mes cris je suis tombé à genoux dans une chambre noire, avec la réalité de ma peur qui hantise le son des gouttes de mes larmes, sur la chaire de mon âme et dans mon dos je sens le jugement qui grave sur ma peau l'art de mes tatouages; pour mieux visualiser la création du symbole de la destinée de ma vie, car mon espoir est devenue sans correspondance sur des heures qui n'ont plus de rendez-vous et avec les secondes qui calculs mes émotions, j'ai suspendu mon coeur sur les aiguilles de mon minuit, pour me souvenir que j'aurais peu être aimé sur une parole de verbe, car avec la plume de ma poésie j'ai oublié d'écrire la virgule des mes sentiments sur une lettre de souhaits anonyme.

Je pleur souvent en silence, car j'ai perdu le savoir de ma langue dans un livre qui contient les pages de l'écriture de ma solitude et quand je touche les valeurs de mes mots avec la main de mon courage je sens la vérité sur le bout de mes doigts, qui trembles avec la peur de l'inconnu, car j'ai lu la maladie de mon amour seul et sans aucun ombrage pour sentir l'énergie de ma lumière je me suis endormie dans une prison qui n'a plus de lune, car mes rêves ont disparu dans un monde animal et sans aucun écho pour entendre la raison de mes souffrances, je me suis couché épuisé avec la vérité de mes blessures, sur un lit qui est usé par la senteur de la mort et avec les mille pas qui hante mon sommeil j'ai trace le chemin de mon évasion sur une étoile imaginaire, car la liberté me manque quand je touche entre les barreaux la froideur de mes souvenirs.

Je n'ai jamais eu la chance de connaître le bonheur car j'ai vécu comme un itinérant et la misère à user la photo de mon identité dans une ruelle, qui n'a plus de saisons pour réchauffer mon horizon et cacher entre deux poubelles avec la douleur de mes cicatrices je cherche à survivre, pour mieux ressentir la présence d'un ange, car j'ai besoin de caresses sur la douceur de mes lèvres pour juste dire je t'aime encore une fois, avant de mourir avec les yeux de mon chagrin.

Je suis assise sur la chaise qui contient les années de mes cheveux gris et avec le savoir de la sagesse je prie pour mieux croître, car je sais maintenant que la foi existe, parce que j'ai vu dans la fenêtre de mon passé, le pouvoir de Dieu et avec le don de croire je suis devenue libre de mon mal de vivre, car je suis née sans avoir eu de contact humains pour partager les désirs de mes vœux.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2015-02-01 * 16 : 25 PM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1