Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1

01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11

b1

 

b1

 

Carte Je suis rendu comme un vieux soldat et avec l'habit de mon honneur qui est devenu usé par le temps des saisons de mes sacrifices, je me repose sur une chaise d'époque pour ne pas oublier la photo de ma résultante, parce-que la maladie étrangère hante mon sommeil et sans aucune position pour soulager mes cauchemars, dans le noir sur le plancher de mes allers-retours je recherche l'empreinte de ma gêne, pour mieux ressentir la présence d'un ange, car j'aurais voulu embrasser le bonheur aux pieds de ma croix, pour mieux déposer le symbole de la paix sur la valeur d'un drapeau blanc.

Quand je marche sur la rue de ma mémoire, je pense aux faits vécus de mes souvenirs avec l’identité de mon être, pour ne pas oublier le temps vécu de ma vie, car la forme de mon ombre ce déforme quand je visualise la réalité de ma misère et sans aucunes voix pour y partager la communication de mon cœur, je me suis égarée dans une ruelle de peur, parce que mes larmes ont gelé la parole de ma tristesse, sur les lèvres de mes sentiments et mon sourire s'est brisé devant le visage de mon miroir et avec ma peine je me suis endormie épuisée à genoux, sur la pierre tombale de mon malheur; pour mieux ressentir sur ma chaire la liberté de mes souffrances, car quand je touche avec mes mains la peau de mes cicatrices, je sens le frisson de la maladie de l'amour qui brûle en dedans de moi et dans la noirceur avec le doigt de mon symbole je trace dans la brume le baiser de mes désirs, pour devenir libre de l'enveloppe corporelle de mon âme, car j'ai rêvé dans une pleine-lune comme un animal qui hurle le vœu d'être aimé, mes hélas mon éveil est resté suspendu entre deux-mondes et avec le pouvoir du don de ma volonté; j'ai gravé sur un banc de pauvre la sérendipité de mes S.o.s, pour mieux fusionner la langue du savoir sur la nature de ma semence, car quand j'écris le sujet de mon verbe je sens la plume de ma poésie trembler sur la signature de mon nom.

Comme un fou qui a perdu la raison de ses émotions je me sens inutile pour vivre, car dans ma tête je suis seul avec une camisole de force et qui étouffe l'identitaire de ma conscience dans un mode de calcul de science, parce que j'ai égaré le pouvoir de mon imaginaire sur le lit de mon enfance et mon aurore est devenue qu'une ombrage, oubliée sur une table de nuit et sans aucune lueur pour mieux éclairer la correspondance de mon esprit, j'ai fermé mes yeux avec le chagrin de l'enfer pour ne plus voir la loi de l'Homme, car je voudrais mourir avec la foi de Dieu; juste pour mieux croire que le pardon peut exister, parce qu'on a violé mon destin en travers les jambes de ma mère et mes cris sont resté sans aucune écoute, pour entendre les échos de ma détresse et j'ai fermé la porte de ma garde-robe, pour ne plus avoir honte de pleurer sur une photo de famille.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2015-03-24 * 21: 53 PM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1