Marc Cantin Auteur Poète
Exemples de mes CRÉATIONS et de mes RÉALISATIONS :
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1

01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11

b1

 

b1

 

Carte J’ai écrit souvent l’amour avec les mains d’un enfant, car je croyais pouvoir effacer mes larmes sur des pages d’innocences, pour mieux apprendre à lire ma vie sur des textes de l’espoir du bonheur, car dans mes yeux je vois souvent ma peine vivre, devant le regard de la solitude et sans aucune lumière autour de moi dans le noir, je recherche à genoux l’âme de mon esprit, pour mieux y voir sur le mur de la honte la raison de mon chagrin, parce que je voudrais tourner la page du temps composé de mon malheur sur le verbe aimer pour s’y déposer le livre de ma vie sur la table d’un ange, car je voudrais devenir libre de mes blessures sur la croix de Dieu, pour mieux apprendre à pardonner, quand je rêve sur le lit de mes cheveux gris.

Sur l’heure de mon temps, je visualise les secondes de ma solitude, pour mieux comprendre le minuit de ma peine, car sur les aiguilles de ma montre je cherche à ajuster les sourires de mon bonheur, pour mieux ressentir sur l’ombrage de mon corps l’espoir de l’amour, parce que je me sens seul devant la fenêtre de ma liberté et sans aucune lune pour mieux éclairer mes étoiles, dans le ciel de mes nuits, je ferme mes yeux dans le noir pour mieux entendre les pulsations de mon cœur, pour ne pas perdre le gout de vivre devant le miroir de mon regard; car je rêve souvent d’être aimé pour ne pas oublier les mémoires des souvenirs de mes désirs.

Je suis souvent assis sur un banc invisible qui contient l’habit de mon itinérance, car je vois souvent entre les doigts de mon amitié la correspondance de mon âme déchirée, sous l’ombrage d’une fleur aux milles couleurs et avec la foi du don de mes émotions, devant mes pieds je visualise sur le sol de mes saisons la récolte de mes valeurs, pour mieux y retrouver le chemin de l’arbre de ma racine, parce que sur la langue de ma parole je voudrais dire simplement je t’aime encore, mais hélas je suis né avec le syndrome de la page blanche; car j’écris souvent avec une plume de poésie qui est usée par l’encre d’un temps sans verbe, pour y écrire que l’amour existe encore, car entre les mots de mon chagrin j’ai effacé la conjugaison de mes sentiments sous la lumière du livre de ma vie.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc *  2016-01-12 * 20 : 11 PM 
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1