Marc Cantin Auteur Poète
Exemples de mes CRÉATIONS et de mes RÉALISATIONS :
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1

01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11

b1

 

b1

 

Carte La voix du bonheur me manque sur la langue de mes sentiments, car ma parole est devenue silence sur le sujet du verbe, je t’aime, et assis sur la chaise de l’insouciance de ma conscience, je berce la lettre blanche de l’alphabet de mon espoir avec la main de mon courage, pour mieux savoir écrire dans le noir avec la plume de ma manière d’être, qui contient l’encre des mots qui conjuguent mes douleurs à la tragédie de mes faits vécus. Et seul comme un itinérant, avec mon désespoir ; j’efface l’ombrage de mon verbe pour ne plus relire l’avoir de mon malheur devant le regard du miroir de mon identité, parce que mes larmes ont figé les dérélictions de mes valeurs sur le corps de mon matir et à genoux avec l’ombre de la lumière de mon cœur, je recherche dans le couloir de la mort la raison anonyme de mon existence, pour ne pas mourir avec les tatouages de mon chagrin, car j’ai le mal de l’amour qui vit en moi.

Les ouï-dire ont jugé la croix de ma foi et les paroles du pouvoir ont violé les droits de ma liberté, devant une fenêtre qui n’a plus de saisons pour rêvasser aux étoiles et sans aucune lune pour visualiser le ciel de mes désirs, je ferme les yeux sur le lit de mon innocence pour mieux soulager la solitude de mon malheur, car on n’a jamais demandé mon avis, on me l’a accroché dans le dos comme un condamné qui attend l’heure de sa mort et sans aucun tic-tac pour entendre ma détresse dans le noir je me dis dans ma tête ; je n’ai pas peur de mourir j’ai juste peur de pas avoir assez vécu, car la vie est une réincarnation qui se fusionne dans l’air du temps, pour ne pas oublier les cicatrices qui permettent au passé de réaliser que l’aurore n’est pas juste qu’un rêve, pour avoir un lendemain qui chante, parce que j’ai la voix de l’acteur outragé sur la scène de mon acte, car j’ai oublié de dire quand je me suis couché sur le lit de mon viol, je te pardonne et sans aucun applaudissement pour y partager les valeurs de mon liquide lacrymal; dans l’obscurité j’ai fermé les rideaux plus ne plus me souvenir de la honte, qui hantise mes nuits sous des nuages Pyrocumulus.

Je suis un inconditionnel amoureux du bout du monde, car je suis né avec des dons infinis pour devenir prodigue de la mémoire de la vie, pour mieux me souvenir de l'existence de voir l’invisible, car j’ai besoin de savoir quoi écrire pour mieux élaborer la pensée de l’intelligence, parce que je suis le primate d’une âme sephirot qui voyage de corps en corps, entraver des milliers d’années de lumière divine, pour mieux croire que l’amour existe encore, pour avoir une chose en commun à la différence des autres, car je me sens vivre comme un isotope dans un monde de rédemption; qui est condamné à mourir par un cœur en manque d’oxygène, parce que je suis privilégié de la condamnation de ma peine devant le regard de l’autre.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2016-06-21 * 21 : 34 PM 
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1