Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1

01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11

b1

 

b1

 

Carte Je suis né avec la béatitude en moi car mon instinct de survie est d'avoir la foi, pour mieux croire que l’espoir existe encore sur l’écoute de mon cœur, parce que je suis né avec une âme palpâme perdue dans cet univers, d'où la correspondance de mon esprit est suspendue par la gravité des dons de la mémoire de la vie, de ma vie, qui est entourée de rêves d'étoiles dans un monde de noirceur, car je suis le sacrifice d’une naine blanche, qui a basculé du côté sombre de la propension et qui voyage là où les souvenirs recommencent dans le regard de la beauté de l’univers, pour ne jamais oublier la raison de la conscience de vivre.

Comme un homme de savoir ancestral, couché sur le sol de ma culture avec le corps de mes cicatrices, je recherche l’ombrage de ma croix, en visualisant dans le ciel de mes nuits les époques de la préhistoire de mes détresses, pour mieux ressentir sous les nuages la lumière de Dieu, car entre les larmes de chagrins je voudrais m’endormir comme un ange, pour mieux mourir en paix devant la pierre de mon écriture, parce que à l’omble des temps j’ai senti vivre la pérennité de la propension établie en moi et ma voix est devenue une réincarnation en état de grâce, pour y fusionner le gêne céleste de mon existence, dans un monde infini.

Entre le clair-obscur sur une page blanche j’écris en silence le désespoir de mes mots, pour mieux soulager la langue de mes peines, sur un texte de faits vécus qui s’envolent sans saison de Printemps, car ma voix d’Automne est devenue muette sur la parole de ma foi d’Été et sans aucune écoute pour y partager les valeurs de mes émotions d’Hiver, avec le courage de la correspondance de mon âme j’ai brûlé entre les paragraphes de mes sentiments, le livre de la vérité de ma vie sur une table qui débalance le sablier de mes chagrins, pour devenir plus libre de la cendre de mes mémoires, car j’ai comme souvenir que j’ai vécu seul avec mon cœur, parce que quand je veux lire ma confession sur ma pierre tombale je ne vois rien de gravé en mon honneur, pour croire qu’un être vivant m’a aimé et mon esprit s’est défusionné de mon corps entravé des ailes d’anges, pour mieux soulager la maladie de mon jugement d’être humain, car mes souffrances sont suspendues dans un monde humanoïde.

Assis sur le banc de mon itinérance seul et sans aucun papier pour mieux comprendre mon identité, je regarde au hasard si le destin du coup de foudre ne m’aurait pas laissé un mémo dans la nuit des temps, car à mon éveil j’aurais voulu ressentir au-delà de mes vœux la parole d’un cœur sur la caresse de mes lèvres, pour y fusionner le sujet d’être estimé sur la chair de mes désirs, mais hélas je sommeille encore, parce que je sens la présence de l’entité de la peur qui hante mon anticorps, sur les larmes de ma reviviscence et qui embrouille la vision de ma concupiscence sur une lettre d’adieu et comme un spectre dans le brouillard, sur le coin de la rue des sans-abris j’attends le rendez-vous de ma mort au dernier arrêt d’autobus, pour devenir passager d’un nouveau monde, car je voudrais voir à l’horizon la véhémence de ma bénédiction dans la fenêtre de mon futur, pour y changer la destination de mon malheur sur l’heure de ma montre.

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 2016-12-15 : 15 : 01 Am
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1