Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1

01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20

b1

 

b1

 

Carte L’oubli me suit sur la route de mon destin et sans aucune boussole à la main, je cherche sur le chemin de mon espoir le nord de mon bonheur avec l’instinct de ma survie, pour mieux visualiser l’horizon de la voie de ma liberté, car je sens autour de moi la nature de ma détresse qui déforme l’ombrage de mon corps sur la terre de ma semence et sans aucune récolte pour y partager l’écoute de mon cœur, mon âme est devenue une fusion de poussière d’étoiles, qui éclairent la lumière du don de ma vie dans l’obscurité, pour mieux me souvenir au-delà de mes rêves; la raison crédible des désirs de faire revivre l’existence d’un vœu de plus, dans un ciel où l’imagination est la solution au doute de la créativité, qui enseigne les connaissances du savoir, où les domaines non pas d’explications pour y découvrir davantage la quête de la vie, parce que l’homme est devenu une machine de temps, qui voyage dans un monde inconnu, suspendu par la peur de la gravité du savoir de sa foi, car la mémoire a oublié les sacrifices de son histoire sur des pierres tombales invisibles au passé du futur, pour être que le hasard d’une énergie temporelle, qui s’oxygène devant un univers infini.

On a jugé mes larmes sur les valeurs de mes sentiments et sans aucune voix pour entendre le verbe aimer, dans une ruelle de sans-abri où les pas de l’itinérance marchent avec les allers-retours du jugement d’être, je sens sur mon dos à travers les couleurs de mes tatouages la présence de l’amour, qui brûle ma chair sur la parole de mon cœur et sans aucune photo de famille pour me souvenir de la joie, ma misère est devenue humaine dans le regard de mon miroir, brisé par la honte de l’ignorance et la fragilité de mes valeurs , mon identité est disparue dans la noirceur, avec la solitude de ma vie; pour mieux soulager les souffrances du jour de ma naissance, car on a oublié de m’aimer dans les desideratas du ventre de ma mère et sans aucun père pour guider la main de mon amitié, j’ai fermé mes yeux sur une page de la bible, pour mieux pardonner entre l’ombre et la lumière le temps de mes douleurs, parce que la mort m’appelle sur le lit de ma maladie, car je sens que je n’ai plus d’anticorps pour faire vivre la lueur de mon dessein devant le visage de Dieu et sans aucune voix pour me dire, laisse-moi vivre un instant de plus; pour mieux croire que je peux être aimé, hélas je n’ai plus d’oxygène pour me sentir estimé et à bout de souffle, je meurs seul, nu, comme je suis né, pour devenir qu’une cendre d’espoir, qui s’envole entre les vents de la destinée du miracle de la vie.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 13-01-2017 18.06 PM
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1