Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1

01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20

b1

 

b1

 

Carte Je cherche l’ombrage de mon cœur devant un mur blanc, pour mieux y voir danser la vie de mon âme, car mon corps a besoin de sentir vivre la musique en moi pour devenir libre de sa voix et avec des paroles de mémoires, je voudrais me souvenir que l’amour existe encore, pour me dire que je n’ai pas vécu pour rien, parce que j’ai toujours senti en moi le don d’être aimé, pour devenir une entité de lumière dans un ciel d’étoiles, parce que j’aimerais éclairer l’éveil de mon esprit dans une pleine lune, pour désirer vivre encore avec l’espoir du bonheur; car cela me donne une raison de mieux croire en la réincarnation de mes sentiments pour dire, laisse-moi t’aimer encore avec le miracle de la foi et la main de mon amitié, laisse-moi t’écrire la beauté du monde dans le sommeil de tes rêves, pour unir nos désirs sur l’écoute de nos vœux.

Je vis avec la solitude de la rage, car dans le passé, on a violé l’identité de mon sexe sur le lit de mon enfance et sans aucun cri de vieillesse, pour y partager la parole de mes détresses, avec le temps, je suis devenu un sourd et muet devant le miroir de mon temps, qui n’a plus de saisons pour y voir l’horizon du printemps, d’où mon regard a figé l’acceptation de l’autonome de mes douleurs, sur les couleurs de mon visage, car j’ai peur de regarder les reflets de mes larmes, parce que dans mes yeux j’ai vu l’horreur de la terreur hanter ma joie de vivre et sans aucun sourire d’été pour mieux comprendre les condamnations de mes peines, seul avec ma vie je m’ennuie d’être aimé, comme un verbe de poésie, car j’ai vécu avec une maladie invisible sans anticorps, dans un monde de jugement d’êtres et dans la noirceur avec l’instinct du savoir , j’ai cherché la lumière divine avec l’énergie de l’enveloppe corporelle de mon courage, pour mieux pardonner la présence de la correspondance du mal dans la cellule de ma prison, car je voudrais mourir sans mémoire d’homme, pour ne plus me souvenir de cette maudite après-midi d’hiver, mais hélas j’ai dû apprendre à survivre avec une rose gelée sur mon cœur.

J’ai été jugé par les commérages des ouï-dire et sans université pour mieux apprendre à écrire le savoir du respect, sur une lettre d’adieu j’ai lu mes faits vécus, comme un toxicomane en manque de sensation de bien-être, pour faire trembler l’angoisse de la peur, dans un monde abstrait et avec la vision des désirs de mes rêves, j’ai pleuré comme un fou pour mieux soulager l’acceptation de mon itinérance sur des boulevards de pouvoir, parce que j’ai déchiré la fierté de mon habit dans une fenêtre de mode passée date, d’où le temps a suspendu ma nostalgie; pour mieux y voir la réalité de ma vie et vivant avec mon corps blessé par autrui, je cherche ma liberté dans la ruelle des sans-abri, pour mieux trouver à travers les rejets de la société, la porte de la charité humaine, car sur la rue où se trouvent les rendez-vous de mon orgueil, j’ai honte de dire, aidez-moi, pour mieux soulager la faim dans mon ventre avant que la nuit tombe, pour ne plus avoir froid sur la chair de mes cicatrices, toi, hasard du destin de la chance devient humain sur l’écoute de ma raison de vivre; car j’ai un cœur à faire fusionner sur une langue d’amour; embrasses mes lèvres pour que je me sente revivre comme un ange, pour devenir libre de l’heure de mon malheur.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 17 : 27 Pm 11062017
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1