Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
b1

01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29

b1

 

b1

 

Carte Seul avec l'ombre de mon corps, je visualise autour de moi la présence de mon âme, qui est figée sur le mur de son jugement d'être et sans regard envers mon égard pour y voir le chemin de ma liberté, dans la fenêtre qui contient la vision de mes rêves avec les pouvoirs de mon esprit j'imagine les désirs de ma foi, pour mieux entrevoir dans les reflets de mon horizon la nature du miracle de ma vie, car quand je ferme mes yeux, je visualise mon aurore dans l’œil de Dieu, pour mieux croire en l'éternité de la communication; parce que je voudrais partager la parole de la bienfaisance de mon cœur, sur une langue de sentiments et avec la voix de mes émotions, je voudrais dire que le bonheur me manque sur le lit de mon itinérance, car l’espérance est devenue une maladie d'amour, qui souffre dans la noirceur, avec des cris brisés par le manque d'empathie, devenue sans écho pour y écouter mes souffrances de faits vécus et avec le temps de ma solitude, je meurs avec la condamnation de mes peines dans un trou noir, suspendu par le vertige de mes peurs; pour ne pas oublier l'empreinte de mon horloge biologique dans un monde humanoïde et avec l'appétence de mes valeurs, je disparais sans avoir été aimé sur la page de ma poésie.

Je pense souvent au temps passé, au présent et au futur de ma vie, pour mieux comprendre ma raison de vivre, car je me sens inutile dans mon ciel étoilé, d’où la nature de mes vœux n’a plus d'énergie pour éclairer les passions de mes désirs dans ma pleine lune, parce que les années ont effacé les mémoires de mes souvenirs, sur des lettres d'adieux déchirées par mon chagrin d'être et entre deux mots de dialogue qui n’ont plus de scénario, pour mieux réécrire le destin de mon malheur, je cherche sur le texte qui contient les valeurs de mon bonheur, pour mieux ressentir le sujet de mon verbe aimé, car la plume qui écrit la reviviscence de ma dévotion, déforme l’alphabet de mon savoir sur la virgule de mon idolâtrie et sans hôte pour mieux entendre la voix de ma désolation, je meurs comme un itinérant dans la ruelle des vaillances oubliées, devant l'ombrage des cicatrices de la calamité de mon corps, car l’anxiété hante la réalité de mon amertume dans les yeux de mes larmes, qui embrouille la vision et ma désolation paranormale et comme l’esprit saint, je disparais sans joie de substance, avec un sourire intemporel, d’où le trop tard de ma bienfaisance est devenu un rendez-vous manqué, sur la parole de l'allégresse de mon cœur.

J'ai vécu avec les misères du monde moderne, pour mieux apprendre le don de pardonner, car l’ignorance a jugé l'histoire de mon drapeau, sur une terre d'animal et à travers les vents de mes saisons froides, je sens les frissons de mes cauchemars qui hantent les sommeils de mes nuits, parce que je n'ai plus d'air pour y faire respirer l'espoir dans mes rêves et sans aucun oxygène pour y faire respirer ma subsistance, je meurs avec ma foi pour mieux ressentir dans l'au-delà de la guérison de mes douleurs, juste pour ne pas revivre comme un sans-abri dans une société perdue; d’où l'envie est devenu l’avarice de l'homme, à cause de ces pouvoirs d’égoïstement et sans pudeur il invente des guerres de religion, avec des balles qui brûlent des textes de loi, écrites par des mains de purgatoire, pour n'être qu'une démocratie naïve au dépriment des autres et l'évolution de son existence, en devient nomade d'un moment d’émotion, pour y partager par des locutions de préjugés dans un monde d'indifférence, d’où le sage dit avec adage : quand tu oublies ton histoire tu risques de répéter les mêmes erreurs dans le livre d'une Bible : oublions nos vieilles querelles et tisons des liens, pour devenir juste plus humain pour demain, devant un symbole d'avenir de paix.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 01 : 37 Am 05122017
b1
b1
© 2017 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1