Marc Cantin Auteur Poète
Ex  mes CRÉATIONS, mes RÉALISATIONS :
Animations
#Auteur
#Faits Vécu
#Infographies
#Poésies
#Vidéos
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
2020                
b1

01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09

b1

 

 

b1

Carte Jeunesse, jeunesse, jeunesse ou es-tu, ou es-tu; car devant le regard de mon miroir, qui reflet qui je suis, je voie un vieillard qui me regarde et qui me parle en me disant, n'inquiet pas, car le temps est infini, alors vie ce que tu as à vivre au moment présent, parce que cet instant ne reviendra pas et ma parole me re dit; rêve comme un enfant et à ton réveil, ton éveil sera magique, comme une fleur qui s'épanouir à son printemps et fait rire les émotions de ton cœur, pour mieux sentir en toi, le miracle de ton être.

Jeunesse, jeunesse, jeunesse ou es-tu, ou es-tu; car ta présence me manque quand je marche avec les années de mon corps et l'ombrage de mon corps, devient seul devant le mur de ses graffitis.

Jeunesse, jeunesse, jeunesse ou es-tu, ou es-tu; car mes souvenirs effacent ta mémoire en moi.

Jeunesse, jeunesse, jeunesse ou es-tu, ou es-tu; toi qui es mon espoir, toi qui es mon espérance, toi qui es ma vitalité, toi qui es ma liberté, toi qui es mon agilité, toi qui es mon innocence, reviens-moi, reviens-moi, avec la sagesse de mes sourires, parce que mes douleurs discutent avec moi, de la langue de mes faits vécus, devant la fenêtre de mon évasion.

Jeunesse, jeunesse, jeunesse ou es-tu, ou es-tu; car les couleurs de mes désirs s'effacent dans la vision de mes yeux, parce que je ne voie plus bien sûr une toile blanche, les valeurs de mon existence.

Jeunesse, jeunesse, jeunesse ou es-tu, ou es-tu; parce que sur les heures de mes rendez-vous, tu manques à mon temps, tic-tic, tic-tac, je t'attends avec honneur de mon cœur et je te cherche devant la porte de mon amitié, mais hélas il y avait personne pour faire rire ma vie.

Jeunesse, jeunesse, jeunesse ou es-tu, ou es-tu; car tu étais le héros de mes étés, car tu étais les vents de mes autonomes, car tu étais la neige de mes hivers, car tu étais la nature de mon printemps, entre les saisons de ma joie de vivre, reviens-moi, parce que dans le champ de ma culture, tu me manques à l'avoir de ma semence.

Jeunesse, jeunesse, jeunesse ou es-tu, ou es-tu; car ta lumière me manque sur la route de ma survie.

Jeunesse, jeunesse, jeunesse ou es-tu, ou es-tu; ta présence me manque dans le lit de mes rêves.

Jeunesse, jeunesse, jeunesse ou es-tu, ou es-tu; reviens-moi comme avant, car je tais oublié dans le parc de mon enfance, ccar je tais oublié sur une lettre d'amour, car mes larmes ont besoin de ta foi.

Jeunesse, jeunesse, jeunesse ou es-tu, ou es-tu; parce que quand j'écris ma vie, ma main tremble a cause de la maladie de mes os et la plume de mes mots déforme les textes de bonheur, sur des virgules suspendues par les questionnements de mes faits vécus.

Jeunesse, jeunesse, jeunesse ou es-tu, ou es-tu; car les jouets de mon enfance me manquent sur le plancher des milles pas de ma réflexion.

Jeunesse, jeunesse, jeunesse ou es-tu, ou es-tu; car mes mains ont perdu la jouvence de sa chair, par les blessures de ma survivance et j'ai compris entre-temps, que le temps ne change pas, il devient temporel par sa gravité d'être, parce qu'il voyage dans un espace-temps invisible.

 

© Copyright * Droits d'auteur composés par Marc Cantin * Montréal, Qc * 15 : 01 pm 07072020
b1

 

b1
© 98 / 2020 Marc Cantin * Tous droits réservés

Tous les dons sont appréciés, qu'ils soient petits ou grands.. Merci : ) Membre Paypal : Pay pal cantinmarc@gmail.com

FAQ
b1